« L'ancien

 |   |  215  mots
« Mon prédécesseur [Georges Mothron, UMP, Ndlr] a caché beaucoup de choses à l'ensemble du conseil municipal durant son mandat. Il faisait ni plus ni moins que de la cavalerie. Georges Mothron nous annonçait par exemple une liste de terrains à vendre, dont le produit était censé boucler le budget de la ville. Et finalement, on apprenait beaucoup plus tard que ces terrains n'étaient pas vendus?En outre, pour étaler la charge de remboursement de la dette, la municipalité précédente a fait appel à des produits financiers sophistiqués, qui se sont révélés toxiques. Aujourd'hui, il faut bien sûr payer la facture. Cela aussi, les élus municipaux l'ignoraient. Georges Mothron aurait dû augmenter les impôts progressivement pour faire face à la situation. Il a préféré masquer la réalité. C'est pourquoi nous avons dû nous y résoudre cette année alors que j'avais promis lors de la campagne électorale de ne pas le faire [avec 13,9 %, c'est l'une des plus fortes hausses enregistrées dans les villes de plus de 100.000 habitants, Ndlr].Mais mon prédécesseur a été couvert par l'État pendant des années, car il s'agissait d'une municipalité qui venait d'être prise par la droite aux communistes. » nPhilippe doucet, Maire d'argenteuil (PS)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :