Moscou casse l'appétit des enseignes de la grande distribution

1 mn

La colère récente très médiatisée de Vladimir Poutine provoquée par le prix élevé des produits alimentaires n'est pas restée sans conséquence : le Parlement russe vient en effet de concocter une loi bridant sévèrement les grands noms de la distribution. Désormais, les enseignes affichant un chiffre d'affaires supérieur à 31 millions de dollars ou contrôlant plus de 25 % du marché alimentaire dans une région n'auront plus le droit d'acheter ou de louer des espaces commerciaux supplémentaires. Officiellement, il s'agit de protéger fournisseurs et consommateurs contre la formation d'un monopole. Mais la loi pourrait aussi freiner considérablement l'expansion de groupes comme Auchan ou Carrefour, déjà présents sur le marché russe. Emmanuel Grynszpan, à Moscou

1 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.