Arcandor envisage à nouveau de céder ses grands magasins

L'argument suffira-t-il à calmer l'impatience des banquiers ? Deux mois après sa nomination à la tête d'Arcandor, Karl-Gerhard Eick a dévoilé hier le plan de restructuration qu'il imposera au groupe allemand de distribution et de tourisme dont les pertes s'élèvent à 746 millions d'euros sur le dernier exercice. Parmi ces mesures, figure le projet de cession de ses huit grands magasins de luxe et de son vaisseau amiral, le KaDeWe, situé à Berlin. Ces actifs seront logés dans un pôle baptisé Atrys où sont aussi relégués les 1.500 magasins de Quelle, numéro trois allemand de la vente par correspondance, activité qu'il entend conserver.Détenu par la banque Sal Oppenheim, le groupe aux 20 milliards d'euros de chiffre d'affaires a évité in extremis la faillite en septembre. Sept mois plus tard, Arcandor doit une nouvelle fois renégocier ses emprunts, dont 950 millions d'euros d'ici à septembre. Il y a urgence. À tel point que Karl-Gerhard Eick s'est récemment rendu à Berlin pour décrocher des aides publiques. « Le soutien des banques ne suffira pas. C'est clair comme de l'eau de roche », a-t-il prévenu hier, avant d'évoquer des suppressions d'emplois. Mais le projet de sortir du marché du luxe et la vente de ses grands magasins « pourraient convaincre ses banques de prolonger leurs lignes de crédit », selon l'agence Bloomberg.réseau paneuropéenCe projet de cession pourrait aussi relancer celui de la création d'un réseau paneuropéen de grands magasins haut de gamme. Fin 2007, Arcandor avait dévoilé son intention de s'allier au français Printemps et à La Rinascente, chaîne italienne de grands magasins. Depuis, avec le changement d'actionnariat et de management, le projet a été mis en veille. Mais Maurizio Borletti, coactionnaire de La Rinascente et du Printemps, ne l'a pas oublié. « Nous avons fait savoir au nouveau management d'Arcandor que nous étions toujours intéressés », confie à « La Tribune » l'homme d'affaires italien. Juliette Garnie

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.