Un député prône un bilan de carrière obligatoire dès 45 ans

 |   |  317  mots
Un bilan de carrière obligatoire dès 45 ans pour tous les salariés, quelle que soit la taille de l'entreprise, c'est ce que prône Jacques Kossowski, député des Hauts-de-Seine et secrétaire national de l'UMP à l'emploi des seniors. Dans un rapport remis hier à Laurent Wauquiez, secrétaire d'État à l'Emploi, le maire de Courbevoie propose, pour doper l'emploi des seniors en France, de mettre en place ce dispositif qui doit, selon lui, être réalisé par des organismes privés, mais certifié par le ministère du Travail. Le bilan serait placé sous la tutelle des régions, qui sont de véritables bassins d'emploi, et pourrait déboucher, après accord de l'employeur, sur une formation qui se ferait dans le cadre du droit individuel à la formation (20 heures par an, cumulable sur six ans dans la limite de 120 heures). L'idée étant de regrouper ce crédit d'heures sur un an.MOMENT BIEN CHOISIPourquoi avoir choisi l'âge de 45 ans, ? " Parce que c'est un véritable tournant professionnel et qu'il s'agit de savoir à cet âge ce qu'on va pouvoir faire demain ", explique Jacques Kossowski à La Tribune. Avant d'ajouter que c'est " à cet âge que l'accès à la formation chute de manière vertigineuse ". Cette proposition - " qui est concrète et ne coûte pas d'argent " - se félicite le sénateur-maire de Courbevoie, n'arrive pas par hasard. Les partenaires sociaux sont en effet engagés depuis la rentrée dans des cycles de négociations sur la formation professionnelle et la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC). Et devraient rapidement se prononcer sur la proposition. Reste à savoir quel accueil ils lui réserveront. Pour sa part, Pierre Burban, secrétaire général de l'Union professionnelle artisanale (UPA), n'y va pas par quatre chemins : " C'est un non-sens. Elle ne suffira pas à résoudre le problème des seniors. "

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :