ria novosti  :   minsk se dégage de l'influence russe

 |   |  227  mots
Le gouvernement biélorusse s'apprête à accepter pour la toute première fois une série de prêts de la Commission européenne de même ampleur que les financements régulièrement accordés par Moscou. L'exécutif européen a cependant conditionné son offre à la privatisation des plus grandes firmes biélorusses et à l'ouverture de leur capital à des investisseurs occidentaux ? une demande que le président Loukachenko se prépare à accepter, dans un mouvement d'indépendance contre la suzeraineté de Moscou. Les liens économiques entre les deux pays restent toutefois vitaux pour la Biélorussie.Le premier président turc à visiter officiellement la Chine depuis quatorze ans est arrivé à Pékin accompagné d'une délégation de l'Association des industriels turcs, donnant un tour largement économique à sa venue. Le gouvernement d'Ankara entend faire valoir sa proximité avec le grand marché européen pour obtenir des contrats de coopération dans les domaines de l'automobile et des matériaux de construction, tandis que le secteur touristique turc souhaite séduire les visiteurs chinois potentiels.Trente hommes d'affaires et ingénieurs chiliens, réunis sur une initiative de la Chambre de commerce germano-chilienne, viennent de lancer un programme d'investissements qui devrait multiplier par dix la production d'énergie d'origine éolienne dans le pays, avec pour objectif d'alimenter intégralement près d'un million de foyers en 2010.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :