Nicolas Sarkozy veut réformer l'OMC

 |   |  221  mots
Il faudra « solder les comptes d'une époque révolue et jeter les bases d'une économie nouvelle et d'un monde nouveau », s'est exclamé hier Nicolas Sarkozy devant les ambassadeurs réunis pour leur conférence annuelle. Selon le chef de l'État, il s'agit de « corriger les excès d'une marchandisation du monde » en plaçant notamment « sur un pied d'égalité le droit du travail, le droit de l'environnement, et le droit du commerce ». Nicolas Sarkozy martèle que ce n'est pas faire du protectionnisme. Mais que si les organisations internationales édictent des règles, autant les faire respecter dans tous les domaines. Il faut « mettre un terme à une forme de schizophrénie de la communauté internationale », assure-t-il, quand les règles commerciales de l'OMC se moquent par exemple des clauses essentielles des accords sur le climat. D'ailleurs, Nicolas Sarkozy propose la création d'une « Organisation mondiale de l'environnement » pour assurer le suivi des décisions qui seront prises lors de la conférence sur le climat, en décembre, à Copenhague. Aujourd'hui, il existe autant d'organes de suivi et de vérification que d'accords sectoriels dans le domaine de l'environnement. Bref, selon le chef de l'État, il faut repenser la gouvernance mondiale. Ce qui lui semble possible car « la crise nous libère du carcan de la pensée unique ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :