Renault et PSA réduisent de 20 % leur production

2 mn

L?industrie automobile française s?enfonce dans la crise. Après Renault, PSA a averti vendredi qu?il anticipait une forte chute de sa marge opérationnelle, autour de 1,3 % en 2008, contre 3,5 % initialement escomptés. Au premier semestre, le constructeur avait atteint les 3,6 %. PSA a donc prévenu qu?il serait en perte sur le second semestre, les deux tiers de ce déficit étant imputables, selon lui, à une baisse de production et un gonflement des frais commerciaux. Pour sa part, Renault a prévu jeudi soir une marge de 2,5 à 3 % en 2008, au lieu des 4,5 % prévus.Dans le contexte de crise, finies les perspectives de croissance claironnées en début d?année. PSA prévoit désormais une baisse de 3,5 % de ses ventes cette année, dont près de 10 % au troisième trimestre. Renault, grâce à sa marque à bas coûts Dacia, espère encore une légère augmentation des volumes en 2008. Mais on est loin des plus de 10 % annoncés naguère.stocks élevésDans ces conditions, les constructeurs français ont programmé une baisse de production de 20 % sur le dernier trimestre en Europe. Pour résorber des stocks élevés et repartir sur des bases plus saines début 2009. Les stocks se montaient, chez PSA, à 677.000 véhicules au 30 septembre, contre 566.000 un an auparavant.PSA a ainsi prévu neuf jours d?arrêt de travail à Rennes (« La Tribune » du 21 octobre), où un millier d?intérimaires ont été renvoyés, douze à Vigo (Espagne), quatorze à Mulhouse, seize à Hordain, dix-huit à Sochaux. En conséquence, au moins 20 fournisseurs de la région de Sochaux subiront une baisse d?activité, selon la CGT. Chez Renault, les arrêts de fabrication concernent notamment l?usine de Douai (du 20 octobre au 11 novembre), Maubeuge (du 24 octobre au 3 novembre), Flins (du 27 octobre au 11 novembre). Ces arrêts irritent les syndicats. Les accès de Sandouville étaient bloqués vendredi matin par la CGT. « Rien ne justifie les décisions de cette ampleur. Renault n?a pas ses comptes dans le rouge », a observé Bernard Thibault, secrétaire de la CGT. ?Mais la production sera également suspendue à l?est de l?Europe comme à Moscou en Russie, à Bursa en Turquie, à Novo Mesto en Slovénie et Pitesti en Roumanie. Et ce pour un à quatre jours. Chrysler dégraisse L?américain Chrysler supprimera 5.000 postes, d?ici à la fin de l?année. « 25% des effectifs administratifs et d?intérimaires » vont être supprimés, soulignait un porte-parole du groupe Chrysler.?« Il est vraisemblable que tous les sites à travers le monde seront touchés par ces réductions ». La firme table sur des départs volontaires en novembre mais n?exclut pas des licenciements secs. Ils auraient alors lieu d?ici fin décembre. ?Alain-Gabriel Verdevoye

2 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.