La France relance l'idée d'une « taxe Tobin »

 |   |  134  mots
C'est le ministre des Affaires étrangères français, Bernard Kouchner, qui l'a annoncé hier : un groupe de travail va étudier, à l'initiative de Paris, la faisabilité d'une nouvelle taxe internationale de 0,005 % sur les changes monétaires, pour financer l'aide au développement. Les transactions mondiales de change atteignent 3.000 milliards de dollars chaque jour, selon la Banque des règlements internationaux. Ce projet est inspiré de la taxe proposée par l'économiste américain James Tobin, mort en 2002. Pour la première fois, la communauté internationale se penche sérieusement sur une telle taxe. L'Allemagne y est favorable, ainsi que plusieurs pays européens. Les États-Unis, dont l'attitude est déterminante, n'ont pas mis leur veto. Mais le Royaume-Uni y reste hostile. page 6un impôt sur les transactions de changes est à l'étude

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :