Les Gîtes de France sont confiants pour cet été

2 mn

tourismeLes 44.000 exploitants de gîtes et de chambres d'hôtes abordent l'été sans appréhension. Sur la base du dernier relevé des réservations, établi au 20 juin, 74 % des capacités de l'été sont déjà réservées. Le taux d'occupation ressort à 71 % en juillet et monte à 77 % en août. Des performances identiques à celles de l'été dernier, qui avait été une bonne saison pour ce mode d'hébergement chez l'habitant. Sans surprise, les départements du sud de la France enregistrent la demande la plus forte. Dans certains départements, tels que les Bouches-du-Rhône, la Corse ou le Vaucluse, la quasi-totalité des capacités a déjà trouvé preneur pour cet été. La Fédération des Gîtes de France peut donc espérer compter à nouveau cette année près de 2 millions de clients.rapport qualité-prixYannick Fassaert, président de la Fédération des Gîtes de France, explique le succès de ce mode d'hébergement par des arbitrages sur les vacances à l'étranger au profit des séjours en France. Il constate aussi une tendance aux séjours plus proches du domicile, peut-être à cause du coût de l'essence, revenue à des niveaux élevés à la pompe. Enfin, cette formule de vacances présente un excellent rapport qualité/prix, souligne le responsable. « Le prix par jour et par personne est compris entre 5 et 12 euros », annonce Yannick Fassaert.Pour autant, la fédération ne veut pas s'endormir sur ses lauriers. « Environ 70 % de nos clients sont fidèles. C'est bien, mais il est également important de renouveler ses clients », constatent les responsables de l'enseigne. Le référencement des gîtes dans des coffrets cadeaux est particulièrement efficace pour toucher des clients nouveaux qui viennent souvent à cette occasion pour la première fois dans un gîte. La fédération est consciente aussi qu'elle doit moderniser ses sites.Enfin, les Gîtes de France réfléchissent à diversifier leur offre. « D'ici à quinze ans, 70 % des hôtels situés en campagne vont disparaître. Pour y remédier, nous présenterons d'ici à la fin de l'année un concept d'auberges. » En parallèle, les Gîtes de France s'apprêtent à référencer des gîtes en villes, notamment à Paris, car « cela répond à la demande des clients ».Héléna Dupuy

2 mn