Organisation + Les maisons Rothschild renforcent leur intégration

 |   |  457  mots
Le mouvement d'intégration entre les différentes maisons Rothschild à travers le monde vient de franchir une nouvelle étape. Evelyn de Rothschild, l'actuel numéro un du groupe et responsable de NM Rothschild & Sons à Londres, a confirmé hier la création d'une nouvelle structure, NM Rothschild & Sons Partnership, destinée à regrouper les activités des principales filiales opérationnelles en Grande-Bretagne, en Australie, à Hong Kong et à Singapour. Comité stratégique. La nouvelle structure a été partagée entre trois principaux métiers - trésorerie et trading sur les métaux précieux, activités de gestion de bilan et banque d'investissement - qui seront coordonnés à travers le monde. L'intérêt d'un tel dispositif reviendra notamment à permettre une meilleure allocation des fonds propres du groupe. Dans le même ordre d'idées, Evelyn de Rothschild a confirmé la création d'un comité stratégique international de banque d'investissement commun aux branches anglaise et française. La présidence de ce comité a été confiée à son cousin, David de Rothschild, le numéro un de la branche française. Ces confirmations sont intervenues hier alors que le groupe Rothschild a décidé de rompre avec quelque deux cents ans de secret en publiant pour la première fois de son histoire ses comptes. Rothschild Continuation Holdings AG, la structure de droit suisse qui contrôle notamment NM Rothschild & Sons à Londres ainsi que Rothschild Bank AG à Zurich et détient une participation dans la branche française Rothschild et Cie Banque (via Paris-Orléans), a dégagé pour l'exercice clos le 31 mars dernier un résultat courant en progression de 66 % à 179 millions de francs suisses (un peu plus de 700 millions de francs français). « Sur le fond, considérant l'évolution des marchés financiers, nous avons de quoi être satisfaits », a indiqué à Reuters sir Evelyn de Rothschild, chairman de RCH et responsable de la branche anglaise. Indépendance. La banque a notamment profité de ses positions fortes dans le secteur des entreprises minières et des matières premières en Australie, en Afrique du Sud et en Amérique latine. L'activité de banque d'investissement dans la zone Asie-Pacifique et en Amérique du Nord a également fortement contribué aux résultats. En matière de gestion d'actifs, le groupe, qui a réorganisé ses activités l'année dernière, a vu le montant des capitaux confiés dépasser 30 milliards de dollars (174 milliards de francs). Evelyn de Rothschild n'a pas manqué de réaffirmer la détermination de son groupe à conserver son indépendance, la seule stratégie gagnante selon lui. Pour lui, les grandes banques qui ont cru pouvoir tout faire risquent de rencontrer des problèmes à l'avenir. Ph. R.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :