Compaq caracole, Apple s'enfonce

 |   |  157  mots
Une nouvelle fois, Compaq déterre la hache de guerre. Le constructeur texan a décidé de réduire de 22 % les tarifs de sa gamme d'ordinateurs de bureau professionnels, obligeant la concurrence à lui emboîter le pas. Le numéro un mondial de la micro-informatique continue d'améliorer ses résultats, en hausse de 58 % au second trimestre. Une progression qui a même surpris les analystes. La firme de Houston a modifié son système de production, de manière à diminuer ses coûts et contrecarrer la croissance de Dell, grand spécialiste de la vente directe. A deux fuseaux horaires de là, sur le campus d'Apple, à Palo Alto, les employés ont appris hier sans grande surprise le départ de Gilbert Amelio qui dirigeait le groupe. C'est le quatrième président remercié par le conseil d'administration. La dérive se poursuit. Au-delà de la sanction, l'avenir paraît bien sombre pour Apple. Voir Evenement

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :