Le Floch « tombe » dans l'affaire Elf-Bidermann

Loïk Le Floch-Prigent, actuellement président de la SNCF, a été mis en examen hier soir par le juge d'instruction Eva Joly, dans l'affaire Elf-Bidermann. Le représentant du parquet de Paris a requis un mandat de dépôt. A l'époque des faits, Loïk Le Floch-Prigent était à la tête d'Elf Aquitaine et administrateur du groupe Bidermann. Le juge Joly a retenu comme chefs de mise en examen « abus de biens sociaux, recel d'abus de biens sociaux, abus de confiance, recel d'abus de confiance, diffusion de fausses informations et présentation de faux bilan ». Une trentaine de patrons français sont aujourd'hui mis en examen. Voir Evenement

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.