FRANCHISSEMENTS DE SEUIL

8 mn

Avis AMF 208C0154 22/1/08 Eurazeo (Eurolist). - Michel David-Weill, la succession de Mme Eliane David-Weill, la société Michel-David-Weill Trust 2001, la Fondation Atmer, la Fondation Bellema et la Société Civile Haussmann Percier (SCHP) ont franchi de concert en baisse, le 15/1, les seuils du 1/3 des DDV et 20 % du capital et détiennent 19,65 % du capital et 28,57 % des DDV. Par ailleurs, la SCHP a déclaré avoir franchi individuellement en baisse le seuil de 15 % du capital et détenir 14,41 % du capital et 20,95 % des DDV. Ces franchissements de seuils résultent du retour à certains membres des familles Guyot et Meyer de titres Eurazeo précédemment détenus de façon indirecte au travers de SCHP et de la sortie partielle des Fondations Atmer et Bellema du pacte d'actionnaire conclu le 6/12/07. Il est précisé que les fondations Atmer et Bellema détiennent, respectivement, 0,37 % du capital et 0,54 % des DDV, et 0,51 % du capital et 0,74 % des DDV en dehors du pacte d'actionnaires précité.Avis AMF 208C0146 22/1/08 Business Objects (Eurolist). - SAP France SA, contrôlée par la société de droit allemand SAP AG, a franchi en hausse les seuils de 5 % aux 2/3 du capital et des DDV, à 89,78 %, par suite des apports d'actions à l'OPA qu'elle a initiée. Il est précisé que Business Objects détient 1,89 % de son capital. SAP France détient par ailleurs : - 10.650.146 ORNANE représentant 99,76 % des ORNANE en circulation et pouvant donner droit par remboursement à 2.160.056 actions, et - 585.000 BSA, soit la totalité des BSA émis par la société, lesquels donnent droit par exercice à autant d'actions. SAP France précise : - qu'elle n'agit pas de concert ; - qu'elle a l'intention de poursuivre ses achats dans le cadre de la réouverture de l'OPA ; - que son intention est d'acquérir le contrôle de Business Objects et qu'elle entend être représentée majoritaire au conseil d'administration de la société. A cet égard, elle sollicitera dans les prochains jours, la nomination de nouveaux membres au conseil d'administration de Business Objects ; - qu'elle a l'intention de demander à l'AMF, dans un délai de trois mois à l'issue de la clôture de l'offre la mise en oeuvre (i) d'un RO visant les actions si les actions non présentées à l'OPA ne représentent pas plus de 5 % du capital ou des DDV, et (ii) d'un RO visant les BSA et ORNANE si les actions non présentées à l'OPA et les actions susceptibles d'être émises à la suite de l'exercice des BSA et du remboursement des ORNANE non apportées à l'offre ne représentent pas plus de 5 % de la somme des titres de capital de Business Objects existants et susceptibles d'être créés ; - qu'elle se réserve la possibilité, dans l'hypothèse où elle ne pourrait pas mettre en oeuvre un RO, de demander à Euronext Paris la radiation des actions Business Objects.Avis AMF 208C0145 22/1/08 Suez (Eurolist). - Crédit Agricole SA a franchi en baisse le seuil de 5 % des DDV et détient indirectement 2,25 % du capital et 2,57 % des DDV, par suite d'une cession d'actions.Avis AMF 208C0098 16/1 complété par 208C0143 21/1/08 Aurea (Eurolist). - La SAS Financière de Champlain, agissant pour le compte de fonds et de clients dont elle assure la gestion, a franchi en hausse le seuil de 10 % du capital et détient 10,39 % du capital et 7,91 % des DDV, par suite d'une acquisition d'actions sur le marché. Financière de Champlain précise qu'elle agit seule et non de concert et qu'elle n'a pas l'intention d'acquérir le contrôle d'Aurea. Elle se réserve le droit en fonction des opportunités de marché, de poursuivre ses achats, dans le respect du tiret précédent, sans exclure la possibilité de procéder à des cessions et indique également qu'elle n'a pas l'intention de demander pour quelque personnel salarié ou mandataire de la société une nomination au conseil d'administration.Avis AMF 208C0139 , rectifiant l'avis 207C0557du 23/3/07, 208C0138 et 208C0142 21/1/08 Vallourec (Eurolist). - Barclays Plc, agissant pour le compte de ses filiales, a déclaré détenir, au 6/3/06, 1,41 % du capital et 1,39 % des DDV (et non 5,37 % du capital et 4,96 % des DDV). Barclays Global Investors Limited, Barclays Global Investors N.A., Barclays Global Fund Advisors et Barclays Global Investors (Deutschland) AG (anciennement Indexchange Investments AG) détiennent de concert 5,37 % du capital et 4,96 % des DDV (et non 1,41 % du capital et 1,39 % des DDV). Ces sociétés de gestion ont par ailleurs déclaré avoir franchi de concert en baisse, le 11/1/08, le seuil de 5 % du capital et détenir 4,83 % du capital et 4,70 % des DDV, par suite d'une cession d'actions sur le marché. En outre, Vincent Bolloré a franchi en baisse, le 14/1, indirectement par l'intermédiaire des sociétés Financière de Sainte Marine et Financière du Loch qu'il contrôle, le seuil de 5 % des DDV et détient, à titre direct et indirect, 1,92 % du capital et 3,37 % des DDV. La SAS Financière de Sainte Marine a déclaré avoir franchi en baisse, à titre individuel, le seuil de 5 % des DDV et détenir 1,50 % du capital et 2,95 % des DDV. Ces franchissements de seuils résultent de la cession d'actions.Avis AMF 208C0141 21/1/08 SMTPC (Eurolist). - La Société Privée de Gestion de Patrimoine - SPGP (contrôlée par Xavier Roulet), agissant pour le compte de fonds dont elle assure la gestion, a franchi en baisse les seuils de 5 % du capital et des DDV, à 3,94 %, par suite d'une cession d'actions sur le marché.Avis AMF 208C0140 21/1/08 Bolloré (Eurolist). - AGF Vie, contrôlée indirectement par la société Allianz Holding France (groupe Allianz), a franchi en baisse les seuils de 5 % du capital et des DDV et ne détient plus que 3,01 % du capital et 3,84 % des DDV, par suite de la cession de gré à gré d'un bloc d'actions.Avis AMF 208C0105 17/1rectifié par 208C0137 21/1/08 Peugeot (Eurolist). - Les sociétés Barclays Global Investors Limited, Barclays Global Investors N.A., Barclays Global Fund Advisors et Barclays Global Investors (Deutschland) AG (anciennement Indexchange Investments AG) ont franchi de concert en hausse (et non Barclays Global Investors UK Holding Ltd a franchi en hausse) le seuil de 5 % du capital et détiennent 5,03 % du capital et 3,93 % des DDV, par suite d'une acquisition d'actions sur le marché.Avis AMF 208C0136 21/1/08 Rue du Commerce (Eurolist). - La société Nobel, contrôlée par HSBC Holding Plc, a franchi en hausse le seuil de 5 % du capital et détient 5,01 % du capital et 3,59 % des DDV, par suite d'une acquisition d'actions sur le marché.Avis AMF 208C0134 et 208C0135 21/1/08 Net2S SA (Eurolist). - BT Group plc a franchi en hausse les seuils de 5 %, 10 %, 15 %, 20 %, 25 %, 1/3, 50 % et 2/3 du capital et des DDV et détient désormais 67,72 % du capital et 67,64 % des DDV, après avoir acquis, au moyen de cessions hors marché et d'apports de titres, un bloc majoritaire d'actions de la société. BT Group plc, agissant seule, entend déposer une OPA simplifiée suite à cette acquisition. Elle mettra en oeuvre, dans le cas où les actionnaires minoritaires de Net2S SA ne représenteraient pas plus de 5 % du capital ou des DDV à l'issue de l'offre, une procédure de RO, afin de se voir transférer les actions non apportées à l'OPA simplifiée, en contrepartie d'une indemnité de 5,27 euros, égale au prix de l'OPA. Cette acquisition est intervenue en application d'un contrat de cession et d'apport relatif aux actions Net2S SA conclu, le 13/12/07, entre BT Group et MM. Bernard Razaghi-Asl, Pascal Petit, Ali Pichvai et Christophe Canonne. Bernard Razaghi-Asl, Pascal Petit et Ali Pichvai ont ainsi déclaré avoir franchi de concert en baisse les seuils de 2/3 à 5 % du capital et des DDV et ne plus détenir de concert et individuellement aucun titre de la société.Avis AMF 208C0130 et 208C012818/1/08 Sofibus (Eurolist). - La société Financière Hottinguer, contrôlée par Henri Hottinguer, a franchi en baisse le seuil de 50 % du capital et détient 46,20 % du capital et 55,06 % des DDV.En outre, Freblo N.V. a franchi en hausse le seuil de 5 % du capital et détient 7,90 % du capital et 4,74 % des DDV.Ces franchissements de seuils résultent de la fusion absorption de la société Investissement Provence par Financière Hottinguer, puis de la réduction du capital de Financière Hottinguer par voie de rachat de ses propres actions, rachat effectué au profit d'un de ses actionnaires, Freblo N.V., qui s'est vue attribuer par Financière Hottinguer du numéraire et des titres Sofibus.Avis AMF 208C0126 18/1 Altarea (Eurolist). - L'Autorité des marchés financiers a été destinataire des déclarations de franchissements de seuils, en date du 30/12/07, suivantes : - la société Altafi, contrôlée par M. Alain Taravella, a déclaré, à titre de régularisation, avoir franchi individuellement en baisse les seuils de 5 % du capital et des DDV et ne plus détenir aucune action ; - la société Altafinance, contrôlée par Alain Taravella, a déclaré, à titre de régularisation, avoir franchi individuellement en hausse les seuils de 10 % des DDV et 15 % du capital et détenir individuellement 15,76 % du capital et 12,50 % des DDV ;- la société Altapar, contrôlée indirectement par Alain Taravella, a déclaré, à titre de régularisation, avoir franchi individuellement en hausse le seuil de 50 % des DDV et détenir 55,85 % du capital et 51,11 % des DDV.Alain Taravella n'a franchi aucun seuil et détient directement et indirectement, par l'intermédiaire des sociétés qu'il contrôle (à savoir Altapar et Altafinance), 71,69 % du capital et 63,74 % des DDV. Ces franchissements de seuils résultent de la transmission universelle de patrimoine de la société Altafi au profit de la société Altafinance.Par ailleurs, la déclaration d'intention suivante a été effectuée : "Conformément aux dispositions de l'article L. 233-7 du code de commerce, Monsieur Alain Taravella précise que ce f ranchissement de seuil direct est le résultat d'une restructuration des sociétés qu'il contrôle et qui détiennent une participation dans Altarea. Il déclare que cette restructuration ne modifie en rien sa position en tant qu'actionnaire de contrôle d'Altarea au travers de la société Altafinance et de la filiale de cette dernière, la société Altapar, et qu'il n'a pas l'intention de demander des représentants supplémentaires au sein du conseil de surveillance".

8 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.