Cafom affirme ses ambitions à l'international

cite>Cafom affirme sa capacité bénéficiaire. Le groupe de distribution, détenteur de la licence des magasins But dans les départements d'outre-mer (DOM), a annoncé hier une progression de 14,2 % de son résultat net sur son exercice 2004-2005 clos le 31 mars 2006, à 6,65 millions d'euros. Dans le même temps, le chiffre d''affaires n'a pas gagné plus de 1,05 % à 140,6 millions d'euros.Malgré la progression affichée, Fideuram Wargny estime dans une note que la rentabilité nette est en dessous des attentes. " Nous avons en effet été pénalisés par deux éléments majeurs : la crise du chikungunya à la Réunion et le lancement de notre site Internet de ventes flashs ", explique le président de Cafom, Hervé Giaoui. La crise sanitaire à la Réunion a ainsi coûté 1,7 million d'euros de chiffre d'affaires et 600.000 euros de résultat opérationnel au groupe. Quant au lancement du site Internet, il a ôté 100.000 euros de résultat opérationnel au groupe.Un site de vente rentable. Le marché tout comme les analystes de Fideuram Wargny restent cependant optimistes en raison des perspectives du groupe. Hier, l'action Cafom a gagné 0,53 % à 19,10 euros. Plusieurs éléments positifs sont mis en avant par le groupe. D'abord, le site de vente flash a été rentable sur le mois de mai et devrait, si on en croit Hervé Giaoui, apporter une contribution positive aux comptes du groupe dès cette année. Dans les DOM, la surface de vente en Guyane va tripler, tandis qu'à la Réunion, Hervé Giaoui estime pouvoir ouvrir deux nouveaux magasins d'ici à 2008.Mais la grande affaire de Cafom, c'est son développement international. Rapidement, le marché des DOM risque d'être limité en termes de croissance. Le relais, Cafom veut le trouver dans le golfe Persique. Il vient de signer un accord avec un grand groupe local de distribution alimentaire AFG. Sur l'Arabie Saoudite, cet accord prévoit l'ouverture d'une douzaine de magasins de meubles en cinq ans pour parvenir à un chiffre d'affaires de 150 millions d'euros. Cafom aura 35 % de la nouvelle société, touchera une part du chiffre d'affaires et aura la main sur les achats, le marketing et la logistique.L'expérience devrait être élargie aux autres États du Golfe. Hervé Giaoui négocie aussi une implantation en Algérie. L'exercice des bons de souscriptions d'actions (BSA), jusqu'au 12 juillet pour 11 millions d'euros, devrait aider au financement de ce développement.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.