En bref

 |   |  362  mots
STRONG>La consommation des ménages américains a progressé en décembre...Les dépenses de consommation outre-Atlantique ont augmenté de 0 ,7 % au mois de décembre, a annoncé lundi le département du Commerce. De 0,3 % au mois de novembre, elles étaient attendues autour de 0,5 % pour le mois dernier par les économistes. Les revenus des ménages ont augmenté de 0,4 %, avec une progression de 0,3 % pour les salaires. Parallèlement, le taux d'épargne est passé de 5,5 % en novembre à 5,3 % en décembre.... et l'activité dans la région de Chicago s'accélère L'activité économique dans la région de Chicago a continué de s'accélérer en janvier, selon l'indice d'activité des directeurs d'achats de l'association professionnelle ISM, publié lundi. L'ISM Chicago a en effet progressé de 1,0 point par rapport à décembre, pour s'établir à 68,8 (son plus haut niveau depuis juillet 1988), contrairement aux prévisions de recul des analystes.La loterie aux permis de travail en Italie recueille une foule de demandesUne loterie pour attribuer 52.080 permis de travail à des candidats à l'immigration en Italie vient d'être lancée. Et déjà, quelque 293.000 demandes ont été déposées par des employeurs potentiels via Internet, a indiqué le ministère de l'Intérieur. Deux autres « Click Days », sont programmés : la journée du 2 février sera réservée aux demandes de permis de travail pour femmes de ménage et aides à domicile, (30.000 postes en jeu) et la journée du 3 février à 11.000 permis de séjour pour des études ou stages.Le recul du PIB espagnol n'aurait été que de 0,2 % l'an dernierLe secrétaire d'État à l'Économie, José Manuel Campa, a indiqué lundi que le recul du PIB espagnol « pourrait » être limité à 0,2 % en 2010, soit légèrement mieux que la prévision officielle de 0,3 %. La croissance espagnole annuelle sera « d'environ 2 à 2,5 % pour la période 2011-2015, selon nos estimations », a insisté pour sa part le chef du gouvernement, José Luis Rodriguez Zapatero. Des chiffres qui restent optimistes par rapport à ceux du Fonds monétaire international, qui a révisé à la baisse ses prévisions la semaine dernière, avec une croissance de 0,6 % prévue en 2011 (contre 0,7 % avant) et de 1,5 % en 2012 (contre 1,8%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :