Le match Sarkozy-Villepin fait des dégâts au sein de la majorité

On n'a pas besoin de petites phrases, pas de rivalité, de l'unité. » L'appel du secrétaire général de l'UMP, Xavier Bertrand, est un peu tombé dans le vide, samedi. Partisans du chef de l'État et amis du dernier Premier ministre de Jacques Chirac continuent en effet de s'affronter. « Ils veulent la guerre, ils l'auront, on est dans les tranchées », a lancé le député villepiniste Georges Tron, au lendemain de l'appel interjeté par le parquet après la relaxe de Dominique de Villepin dans l'affaire Clearstream.L'ancien Premier ministre avait réagi vendredi sur Canal Plus en dénonçant la « haine » du chef de l'État et en affirmant que la décision de faire appel avait été prise lors d'une réunion à l'Élysée jeudi après-midi, une « allégation mensongère » selon l'entourage de Nicolas Sarkozy.Cet appel du procureur Jean-Claude Marin est « un élément qui crée un soupçon sur l'indépendance de la justice », a déclaré, dimanche sur Canal Plus, le député UMP chiraquien François Baroin, appelant Nicolas Sarkozy à « tourner la page » et à « rendre sa place » à l'ancien Premier ministre car le chef de l'État aura « besoin de tout le monde » à droite en 2012.« Théorie du complot »Première concernée puisque responsable hiérarchique du parquet, la ministre de la Justice, Michèle Alliot-Marie, a dénoncé dimanche le goût de certains pour « la théorie du complot » et a appelé Dominique de Villepin à faire passer « l'intérêt général » de la majorité avant ses « ambitions personnelles ». « Dominique de Villepin est un homme politique qui doit exprimer ses idées. [...] J'espère qu'elles ne se limitent pas à des attaques contre le président de la République », a souligné la garde des Sceaux, qui se réclamait aussi du gaullisme, sur Europe 1. H. F.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.