Rue89, Mediapart, Slate, trois modèles différents

 |   |  185  mots
Mediapart pourrait gagner le pari de l'information payante. Ses révélations en rafale sur l'affaire Bettencourt lui ont permis d'engranger 47.000 abonnés fin 2010 pour un chiffre d'affaires de 2,8 millions d'euros, selon « L'Express », atteignant son point d'équilibre. Né en 2007, Rue89 a accru son chiffre d'affaires de 65 % en 2010 à 1,65 million d'euros, dont 380.000 euros générés par le magazine papier. Il séduit chaque mois 1,8 million de visiteurs uniques et les pertes ont été divisées par deux l'an passé à 300.000 euros. Le site réfléchit à une levée de fonds à l'approche de la présidentielle ou pour accélérer le développement pour les tablettes. Sur le créneau de l'information généraliste, Slate.fr, lancé il y a deux ans par Jean-Marie Colombani, affiche une audience de 988.000 visiteurs uniques. Il vient de prendre la régie publicitaire Deezer. L'équilibre est prévu sur l'exercice 2012, le site qui avait levé 3 millions d'euros auprès de Vivéris, et qui emploie une dizaine de personnes, songe à faire appel aux fonds, pour accélérer Slate Afrique, qu'il vient de lancer. S. C.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :