Aline Conus, le luxe sur Internet en Chine

2 mn

Pour comprendre le rêve d'Aline Conus de «?vendre la France à l'étranger?», il faut remonter à son enfance passée derrière le comptoir de la pâtisserie chocolaterie familiale dans une petite ville du Jura près de la frontière suisse. « On avait beaucoup de clients étrangers qui venaient de loin pour goûter les pâtisseries de mes parents », explique t-elle. Aline Conus a fondé e-Luxury Brands en 2007, une entreprise qui vend des produits de luxe en ligne en Chine. « J'ai toujours été fascinée par tout ce qu'offrait la France et tout de suite, j'ai su que je voulais en faire ma vie », continue cette trentenaire qui vit à Shanghai depuis 2003. Direction Sciences po après le lycée dans le but de devenir diplomate. Mais cette fille d'entrepreneurs s'est rendu compte que c'était dans le privé qu'elle se réaliserait. Elle décide alors de monter sa propre entreprise. La seule question restait de savoir dans quelles conditions. Son arrivée en Chine tient d'un intérêt pour le potentiel du marché mais aussi un peu du hasard?: elle y suit sont petit ami. Séduite par le dynamisme ambiant, elle y trouve vite les conditions idéales pour réaliser son rêve. Le marché du luxe en Chine est alors en plein boom, la vente par Internet à ses débuts. Elle se lance. « Je n'avais aucun doute que je monterai mon entreprise. La Chine m'a juste permis de gagner quelques années », explique-t-elle. turnover supérieur à l'europeElle lève autour de 2 millions d'euros pour monter ses deux plates-formes : yangjiu.com et mymingpai.com. Le premier site vend vins et autres articles de luxe et le deuxième se présente comme un magazine de mode haut de gamme où les clientes peuvent commander en ligne les articles dernier cri. Elle a aussi investi dans un logiciel qui compile les profils de ses clients?; un outil très utile pour comprendre qui achète du luxe en Chine. Mais opérer une entreprise en Chine, surtout dans un domaine nouveau comme le e-commerce, n'a pas toujours été facile. Aline Conus a dû faire face, comme tant d'autres, au manque de main-d'oeuvre qualifiée et surtout à des employés qui ne restent que quelques mois avant d'être chassés par un concurrent. « On réussit à fidéliser les meilleurs éléments mais on a un turnover bien supérieur à celui des start-up en Europe », souligne-t-elle. Il n'empêche que le succès des deux sites - pionniers dans leurs domaines - a été rapide. Aline Conus profite de contrats d'exclusivité avec plus de 80 grandes marques de luxe pour le commerce en ligne. Aujourd'hui, e-Luxury Brands connaît des taux de croissance annuels d'autour 100 %, boostés par le fort potentiel de la vente en ligne dans un pays immense et friand des nouvelles technologies. Aline Conus en est déjà à sa deuxième levée de fonds qu'elle utilisera surtout pour renforcer ses capacités de marketing et pour embaucher six nouvelles personnes cette année.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.