Les investisseurs saluent les efforts budgétaires de l'Irlande

le PIB irlandais a chuté de 3?% en 2008 et de 7,1?% en 2009 : le gouvernement a adopté deux plans d'austérité.Particulièrement touchée par la crise, l'Irlande a su faire des sacrifices pour regagner la confiance des investisseurs. Selon les indices établis par Bloomberg et la société EFFAS, les obligations irlandaises ont enregistré la deuxième meilleure performance des pays de la zone euro, avec un retour sur investissement de 3,45?% depuis le début de l'année. Alors que les titres autrichiens caracolent en tête du classement avec un gain de 3,58?%, les obligations portugaises et grecques ferment la marche, avec des performances respectives de +?0,79?% et - 1,45?%. « La performance des obligations irlandaises est supérieure à la plupart des titres de dette souveraine européens car le pays a dit aux marchés ce qu'ils voulaient entendre et a mis très vite en oeuvre une politique de rigueur douloureuse à court terme », explique Teddy Dewitte, responsable de la gestion de taux chez Nomura. « Les marchés anticipent désormais les effets positifs de cette purge », ajoute-t-il. Alors que le PIB irlandais a chuté de 3?% en 2008 et de 7,1?% en 2009, le gouvernement avait adopté l'an dernier deux plans d'austérité de 3 et 4 milliards d'euros pour stabiliser le déficit public à 11,6% du PIB cette année, après 11,7?% en 2009. Afin de juguler la grave crise bancaire qu'a connue le pays, le ministre des Finances Brian Lenihan a par ailleurs annoncé ce mardi qu'il purgerait les bilans des banques nationales de 81 milliards d'euros de créances toxiques d'ici février 2011. Le gouvernement pourrait en outre injecter jusqu'à 24 des 32 milliards d'euros de capital manquant aux banques irlandaises, l'équivalent de 20?% du PIB.Sur les marchés, le rendement des titres à 10 ans irlandais, qui évolue en sens inverse des prix, s'établissait ce mercredi à 4,46?%, contre 4,24?% début janvier. Après avoir dépassé 6?% en janvier 2009, il était remonté jusqu'à 5,97?% il y a un an, quand Standard & Poor's avait abaissé en mars la notation du pays de AAA à AA+, puis à 5,87?% en juin, à la suite d'une nouvelle dégradation à AA. Mais le pays, qui doit émettre le 20 avril prochain jusqu'à 1,5 milliard d'euros de dette, bénéficie aujourd'hui de conditions de marché plus favorables. La différence de rendement avec les titres allemands à 10 ans, qui traduit la perception du risque chez les investisseurs, s'est détendu de 8 points de base depuis début janvier, à 137 points (1,37??%), contre plus de 280 points en mars 2009. L'Irlande a pour l'instant levé 10,2 des 21 milliards d'euros de son programme d'émissions 2010. Julien Beauvieux

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.