Investisseur russe en vue chez Altis

1 mn

Suivant l'injonction du président Dmitri Medvedev, les groupes russes tentent d'entrer au capital de groupes occidentaux versés dans les technologies de pointe. Selon le quotidien d'affaires russe « Vedomosti », la corporation publique RosNano est entrée en négociation avec l'entreprise française de semi-conducteurs Altis pour une participation minoritaire. à la tête d'un budget de 6 milliards de dollars, RosNano est dirigé par Anatoli Tchoubaïs, l'ancien architecte des privatisations controversées du début des années 1990. Les oligarques lui doivent beaucoup et il attend un renvoi d'ascenseur sous forme d'investissements conjoints dans les nouvelles technologies. sistema toujours intéresséLes deux actionnaires d'Altis, l'américain IBM et l'allemand Infineon, qui sont également ses deux seuls clients, cherchent à se désengager depuis longtemps. Le groupe français avait déjà l'année dernière frappé à la porte du groupe russe AFK Sistema, qui contrôle le premier opérateur mobile du pays (MTS) et une série d'actifs dans les technologies de l'information. Sistema tentait alors d'acquérir l'allemand Infineon mais la transaction n'avait pas abouti. Selon « Vedomosti », Sistema reste intéressé par Altis. Yazid Sabeg, dirigeant de CS Communication et Systèmes, coordonnerait la recherche d'un tour de table. De source syndicale, le groupe de Serge Dassault où est implantée Altis, qui devait investir dans l'entreprise, n'en ferait pas partie. Emmanuel Grynszpan, à Moscou

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.