La tour Eiffel se met au vert

 |   |  493  mots
La dame de fer se met à l\'écologie. La tour Eiffel, l\'un des monuments payants les plus visités au monde avec 7,1 millions de visiteurs en 2011, veut donner \"symboliquement\" l\'exemple d\'une modernisation qui passe par plus d\'attractivité, d\'accessibilité et d\'écologie en fabriquant bientôt une partie de son énergie. \"On va produire notre eau chaude\", se félicitait mardi matin le président de la Société nouvelle de la tour Eiffel (SNTE) Jean-Bernard Bros, lors de la visite de la ministre du Tourisme Sylvia Pinel. Le premier étage du monument est en plein chantier. Et les travaux prévoient l\'arrivée de petites éoliennes, de panneaux solaires, ainsi qu\'un système de récupération des eaux fluviales. Les nouvelles parois vitrées obliques des pavillons Eiffel et Ferrié au premier étage devraient de leur côté bénéficier d\'une meilleure isolation thermique qu\'auparavant. Objectif : améliorer les performances énergétiques de la tour de 30%.Un premier étage repensé pour 25 millions d\'eurosL\'organisation du premier étage de la tour Eiffel, situé à 57 mètres de hauteur, a été totalement repensée pour attirer les visiteurs qui jusqu\'à présent n\'y marquaient pas l\'arrêt. Pour attirer les amateurs de sensations fortes, le sol situé tout autour du vide central, aujourd\'hui opaque sera remplacé par du verre. Les gardes-corps seront également vitrés. Dans le pavillon Eiffel, une salle des congrès verra le jour tandis que le pavillon Ferrié sera dédié aux services (boutiques, musée, restaurant etc.). Les travaux, qui doivent s\'achever fin 2013 et n\'auront pas entraîné de fermeture de l\'étage, coûteront 25 millions d\'euros hors taxe, entièrement financés par la SNTE.Les trois axes de la politique touristique françaiseAttractivité, accessibilité et développement durable: ces trois thèmes ont été repris par la ministre du Tourisme selon laquelle le projet de modernisation du premier étage de la Tour \"illustre le dynamisme de la Ville de Paris dans l\'attractivité de la France\". \"Il faut au travers de cet exemple que nous puissions ensemble avec les collectivités territoriales et les différents professionnels du tourisme structurer la filière de l\'industrie touristique car il s\'agit d\'un levier essentiel pour créer de l\'emploi et du développement économique\", a-t-elle dit.Première destination mondiale en terme de fréquentation, la France ne se situe qu\'au troisième rang en terme de recettes. Elle a rappelé l\'importance de la formation des personnels, de l\'amélioration nécessaire des hébergements, des synergies à trouver entre tourisme et culture ou encore du chantier \"important à creuser\" entre tourisme et commerce quand on voit ce qui se passe à Londres et Berlin\" à l\'heure où les clientèles originaires d\'Asie, du Moyen Orient ou de Russie lient directement tourisme et shopping.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :