François Hollande : "nous n'alourdirons pas la pression fiscale en cours d'année"

 |  | 335 mots
Lecture 2 min.
Deux années d\'austérité en perspective. François Hollande a indiqué dans une interview à Ouest-France publiée ce 1er juillet, que de nouvelles mesures d\'économies budgétaires seraient à prévoir pour 2014 et 2015. Si, comme l\'a martelé le ministre de l\'Economie une semaine plus tôt en utilisant la même expression, il affirme que, cette année \"la dépense de l\'Etat sera maîtrisée\", il confirme que les recettes fiscales risquent d\'être moins élevées que prévu. \"La récession nous prive de toutes les rentrées fiscales espérées. D’où le risque d’un déficit plus important que prévu\", explique-t-il ainsi, confirmant des craintes formulées par la Cour des comptes. De son côté, Bercy prévoit 14 milliards d\'euros d\'économies l\'an prochain comme l\'a annoncé le rapporteur général du Budget, le socialiste Christian Eckert.Coupes dans les budgets locauxEt de promettre: \"nous n’alourdirons pas la pression fiscale des Français en cours d’année\". De fait, il faut attendre le projet de loi de Finances pour 2014, présentée à l\'automne, pour envisager une quelconque décision sur la fiscalité. Quant aux économies prévues, elles devraient s\'imposer non \"seulement dans la sphère de l’État mais aussi dans celle des administrations locales et dans les dépenses sociales\".Les fonctionnaires, \"variables d\'ajustement\"?A propos des suggestions des Sages de la rue Cambon, qui préconisent notamment une révision du calcul de la rémunération des fonctionnaires, François Hollande s\'était montré particulièrement réticent. Le 28 juin, il affirmait encore que la fonction publique ne devait pas servir de \"variable d\'ajustement\" budgétaire. Enfin, concernant la nouvelle réformes des retraites à venir, le président de la République a indiqué qu\'en cas d\'allongement de la durée de cotisation \"cela vaudra pour tous les régimes\".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :