Immatriculations de voitures neuves : PSA pleure, Renault sourit

 |   |  528  mots
PSA pleure toujours, Renault sourit. En septembre dernier, les immatriculations de PSA Peugeot Citroën ont encore fléchi de 6,8% en France, d\'après les chiffres du CCFA (Comité des constructeurs français d\'automobiles).Mais celles de Renault ont en revanche bondi de 18,1%. Le marché total des voitures particulières neuves dans l\'Hexagone a progressé pour sa part de 3,4% à 142 211 immatriculations grâce à un jour supplémentaire par rapport au mois correspondant de 2012. A jours ouvrables identiques, le marché auto français affiche encore une baisse de 1,5%.Le boom des commandes ne se retrouve pas dans les immatriculationsChez PSA, les deux marques reculent à peu près de façon équivalente. Peugeot fléchit sur le mois de 6,3%, Citroën de 7,4%. Malgré la récente petite 208 et son dérivé 2008 (un \"Crossover\", c\'est-à-dire faux 4x4 mais aux allures de baroudeur), le groupe ne remonte pas la pente. Le groupe affirme que ses commandes sont bonnes, mais elles ne se traduisent pas encore en immatriculations et ne compensent pas la chute des autres modèles. La compacte 308, commercialisée actuellement, devrait toutefois avoir un effet positif sur la fin de l\'année dans les immatriculations de Peugeot.Renault repart à l\'attaque, pas seulement DaciaAu  sein du groupe Renault, la marque au losange elle-même  voit ses immatriculations de voitures neuves progresser de 19,3% au mois de septembre. Cocorico. La Clio IV et son dérivé \"petit Crossover\" Captur  cartonnent. Même s\'il faut relativiser le succès de la nouvelle Clio. Le  coeur de gamme, la Mégane compacte, chute fortement. Aïe.Ce recul peut s\'expliquer toutefois en partie par le restylage en cours qui perturbe les clients potentiels. La marque à bas coûts roumaine Dacia progresse pour sa part de 11,1% grâce aux Logan et surtout Sandero récemment renouvelées Ces chiffres confirment la tendance observée sur les trois premières semaines du mois. Le groupe Renault voyait alors ses immatriculations de voitures neuves progresser de 11,5%, selon des chiffres d\'immatriculations officieux. PSA fléchissait de 17,7%.Mais, visiblement, aidé par une journée ouvrable supplémentaire, PSA a réduit in extremis sa chute sur la dernière semaine du mois.Le groupe PSA occupe une part de marché de 27,7% en France, contre 30,8% il y a un an. Renault détient  26,7%, contre 23,4%.  Sur les neuf premiers mois de l\'année, PSA affiche une baisse de 12% de ses immatriculations et Renault de 3,5%, le marché total reculant encore de 8,5%.Volkswagen atteint la part de marché de CitroënDu côté des étrangers, le groupe Volkswagen reste le premier importateur, en légère progression de 1,7% en septembre. Sa part de marché est désormais équivalente à celle de la marque... Citroën dans l\'Hexagone. General Motors, allié de PSA, chute de 5,6%, Ford de 8,3%,  Nissan (partenaire de Renault) de 15,1%.En revanche, Toyota poursuite sa lente progression ( +9,4%), devant BMW (+8,4%), Mercedes (+38,3%).Saluons aussi le rebond de Fiat (+17,2%) après il est vrai une forte et longue dégringolade qui le place désormais derrière Toyota, Nissan ou BMW en France. Suite à une forte ascension, à l\'inverse, le coréen Hyundai-Kia  fléchit (-7,2%).     

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :