Pôle emploi : des critères flous pour classer les chômeurs en trois catégories de suivi

 |  | 509 mots
Un document, dont l\'existence a été révélée par  Le Monde, doit révéler les détails de la mise en oeuvre de la nouvelle classification des chômeurs par niveau de suivi dans le cadre du plan stratégique 2015. Ce document dévoile que chaque niveau de traitement du chômeur correspondra à son éloignement de l\'emploi.Trois catégories de suiviJusqu\'ici tous les chômeurs devaient être reçus chaque mois par leur conseiller Pôle emploi. Ce qui était très loin de correspondre à la réalité. C\'est pourquoi Pôle emploi a changé la donne, presque pour s\'adapter à un état de fait. Désormais, les chômeurs les plus en difficulté bénéficieront d\'un \"suivi renforcé\" avec des conseillers n\'ayant pas plus de 70 demandeurs d\'emploi dans leur portefeuille. Les autres se répartiront entre le \"suivi guidé\" ou un simple appui à la recherche d\'emploi, potentiellement uniquement sur Internet, pour les chômeurs considérés comme les plus proches de l\'emploi.Des critères de classement flousDans chaque agence, les conseillers disposeront d\'un période préparatoire de six semaines pour répartir les chômeurs par catégorie de suivi. Ensuite, la direction répartira les tâche en fonction des ressources disponibles. Et chaque conseiller n\'aura en charge qu\'une seule catégorie. Et les chômeurs ne seront pas systématiquement reçus avant d\'être classés dans l\'une ou l\'autre des catégories ; \"le conseiller informe ces demandeurs d\'emploi, au fil de l\'eau\", y compris par courriel, est-il ainsi simplement prévu dans le document.Comme Pôle emploi n\'a pas souhaité commenter ce document avant sa présentation le 8 novembre prochain, les critères pour savoir comment les chômeurs seront classés par catégorie n\'ont pas été précisés au delà de \"la capacité à se déplacer\", ou \"la maîtrise des outils informatiques\". Une fois ces critères appliqués, le conseiller devra étudier le chômeur en fonction de sa \"vision objective de sa situation\", son \"rapport à l\'urgence\" ou sa \"capacité à anticiper les gains de ses démarches\". Des critères flous qui laissent une large part à la subjectivité du conseiller.Un parcours progressifPour les nouveaux inscrits, l\'orientation devrait se faire après le quatrième mois au chômage, à l\'occasion d\'un entretien. Pour les demandeurs d\'emploi \"présentant des situations particulièrement complexes\", cette orientation pourra toutefois se faire \"exceptionnellement\" juste après l\'inscription. C\'est ensuite au neuvième mois de chômage qu\'aura lieu un nouvel entretien afin de rediriger le chômeur dans l\'une au l\'autre des catégories. Selon le document, la majorité des chômeurs devraient atterrir dans la catégorie intermédiaire, environ 175 000 dans le suivi renforcé, et le reste dans le suivi le plus léger fait essentiellement de manière dématérialisée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :