Une réforme en souffrance

 |   |  142  mots
STRONG>L'immigrationAvec plus de 10 millions d'immigrés illégaux, Barack Obama souhaitait, dès son arrivée au pouvoir, plancher sur une réforme qui induirait, sous certaines conditions, leur régularisation à terme. La crise a eu raison de cette ambition. À ce jour, à part avoir dénoncé le durcissement de la législation en Arizona concernant les clandestins, le Président Obama n'a rien entamé avec le Congrès en faveur de ces derniers, des Latinos pour la plupart. Arguant du fait que leurs emplois pourraient être occupés par des « Américains au chômage », les républicains sont de toute façon majoritairement hostiles à une amnistie. Mais les Latinos, qui, en 2008, avaient à 67 % voté pour Obama, sont mécontents et le font savoir aux démocrates. En privant le parti de Barack Obama d'un soutien crucial à ces élections. S. L.-D.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :