Matériaux et structures gagnent en intelligence

Plafonds chauffants, parois rafraîchissantes, fenêtres à ventilation intégrée, pavés de sol lumineux? le monde du bâtiment fait assaut d'imagination pour intégrer différentes fonctionnalités dans un même produit. En témoigne Quantum Glass, la nouvelle division de Saint-Gobain spécialisée dans les verres actifs qui présente Priva-Lite. Renfermant des cristaux liquides, ce verre transparent se transforme, sous l'action d'une impulsion électrique, en un mur opaque sur lequel on peut projeter des images. À voir aussi à Batimat son vitrage électrochrome concurrencé par l'allemand Econtrol. Le principe est le même que dans certaines voitures de sport, il s'agit de moduler l'intensité des rayons lumineux et thermiques. Le vitrage transparent passant du clair au bleu foncé à l'aide d'un variateur électrique manuel ou automatique. « On minimise ainsi les besoins en chauffage et en climatisation », souligne Thomas Bertin-Mourot, directeur général de Quantum Glass.fenêtre rafraîchissanteAutre démarche innovante, celle de Technal, fabricant de menuiserie aluminium qui phosphore sur une fenêtre rafraîchissante. Son double vitrage renferme des MCP (matériaux à changement de phase). Il s'agit en l'occurrence de sels hydratés qui stockent dans la journée les calories de l'air ambiant avant de les relâcher le soir. « Notre prototype en stocke autant qu'un mur de 20 centimètres d'épaisseur », précise Patrick Lahbib, responsable de l'innovation au centre de tests de Technal. La technologie des MCP n'est pas nouvelle. Depuis 2007, le chimiste Du Pont commercialise des plaques d'isolation Energain contenant des billes de paraffine. De quoi diminuer aussi les besoins en climatisation puisqu'elles renforcent la masse thermique des bâtiments à faible inertie basée sur de l'ossature bois, acier ou aluminium.Parallèlement à ces matériaux multifonctions, apparaissent des solutions intégrées qui visent à offrir des services complémentaires à l'utilisateur. Comme le plafond réversible d'Higéo, qui délivre de la chaleur l'hiver grâce à des tubes reliés, par exemple, à une pompe à chaleur. L'été, le même réseau transporte de l'eau froide pour rafraîchir les pièces.De son côté, l'industriel Armstrong intègre de façon plus harmonieuse dans son plafond acoustique Tech Zone des luminaires et des systèmes automatiques pour déclencher ou éteindre les climatiseurs fournis par ses partenaires. Dont le spécialiste de la ventilation Aldes qui s'est, par ailleurs, rapproché du fabricant Lapeyre afin de concevoir une fenêtre « ventilante ». La partie inférieure du double vitrage intègre une ventilation double flux couplée à un capteur d'humidité qui va renouveler automatiquement l'air intérieur au moyen de deux petits ventilateurs de 3,5 W. Mieux, le système Ventileo récupère les calories de l'air sortant pour réchauffer l'air entrant. L'économie d'énergie atteindrait 35 % par rapport à une ventilation naturelle non maîtrisée. Autre exemple d'intégration réussie, les pavés de sol antidérapants et lumineux Lumi-Sol de La Rochère. Grâce à leur LED blanche alimentée par une batterie reliée à des capteurs photovoltaïques, ces pavés de verre éclairent et balisent les chemins de nuit. Éliane Kan

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.