Renault doit remplacer l'Espace et la Laguna en 2014, concentrant la production à Douai

L\'usine Renault de Douai, le plus important site du constructeur en France, \"produira quatre nouveaux modèles\", nous explique-t-on chez Renault. Le site du Nord, qui fabrique aujourd\'hui le fameux monospace compact Scénic, \"produira des véhicules sur une toute nouvelle plate-forme modulaire commune Renault-Nissan. Tous les prochains véhicules prévus dans l\'usine seront fabriqués sur cette plate-forme de l\'Alliance, très flexible\". En premier lieu, \"arrivera en 2014  le futur remplaçant du monospace Espace\". Il était temps! L\'actuel a déjà  presque onze ans. Puis \"viendra, en principe l\'an prochain également, le tout aussi attendu successeur de la Laguna de gamme moyenne supérieure\". Les Espace et Laguna actuels sont fabriqués à Sandouville (Seine maritime). \"Ensuite, Douai produira la prochaine génération de Mégane et dérivés Scénic\". Les actuelles Mégane datent de 2008 et Scénic de 2009.  L\'avenir de Douai, où Renault a investi 420 millions d\'euros récemment pour l\'adaptation et  la modernisation, semble donc assuré. Ouf. C\'est même l\'usine d\'assemblage française dont l\'avenir semble le plus prometteur, ou le... moins sombre.Plongeon des effectifs et de la productionCréé en 1970, Douai  n\'est plus, toutefois,  ce qu\'il a été, et de loin ! L\'usine emploie 4.450 personnes seulement aujourd\'hui... contre plus de 6.000 il y a dix ans. Le site a produit à peine 138.500 véhicules l\'an dernier (Scénic et Mégane coupé-cabriolet). Des niveaux historiquement très faibles. En 2004, Douai fabriquait  encore 475.000 unités!  La production est donc 3,5 fois moins élevée aujourd\'hui qu\'alors! Douai est certes un plus gros employeur que Cléon (Seine maritime) et Flins (Yvelines). Mais ce n\'est pas une consolation. Cléon a fabriqué 642.000 boîtes de vitesses et 548.000 moteurs l\'an passé avec 3.500 personnes.  Il  y a dix ans, Cléon employait 5.100  personnes pour fabriquer  plus d\'un million de boîtes et 856.000 moteurs. Quant à Flins, il fabriquait l\'an passé 115.500 Zoé et Clio avec 2.600 salariés, contre 270.000 voitures et 4.750 personnes en 2004.Sandouville particulièrement frappéMais, tout cela n\'est rien, à côté de la décadence qui a frappé Sandouville dans le même temps. Le site normand, longtemps choyé par Renault puisqu\'il y produisait son haut de gamme, a vu ses effectifs fondre littéralement, passant de 5.300 employés en 2004 à... 2.230 aujourd\'hui. Quant à la production, elle s\'est effondrée, de 220.000 véhicules alors à 40.000 l\'an dernier.Plongeon des modèles Cette dégringolade des usines tricolores reflète celle des... modèles. Le Scénic (et son dérivé long Grand Scénic) a vu sa production divisée par trois en dix ans à 132.760 unités à peine l\'année dernière. La Laguna a atteint péniblement les 27.700 unités produites en 2012, contre plus de 145.000 dix ans auparavant. Quant à l\'\'Espace, naguère considéré comme le fleuron du génie français, il n\'était plus assemblé l\'an passé qu\'à raison de 12.900 véhicules, six fois moins que dix ans auparavant. Un nouveau souffle est indispensable.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.