Défense : le Mali veut acheter des chars, des hélicoptères et des avions... à la Russie

 |   |  381  mots
Après l\'acquisition de fusils d\'assaut kalachnikov, le gouvernement du Mali veut acheter maintenant à la Russie des matériels beaucoup plus... consistants. Du lourd même. Bamako a demandé à Moscou de lui livrer des hélicoptères, des avions de combat et des véhicules blindés pour combattre les rebelles islamistes dans le nord du pays, affirme mardi le quotidien russe Vedomosti. Le Mali veut \"des hélicoptères Mi-35 et Mi-17, des avions cargo et des avions de combat, des véhicules blindés BTR-80, des systèmes radar de défense antiaérienne, ainsi que des armes légères et des munitions\", a indiqué une source au sein de l\'agence publique russe d\'exportation d\'armements Rosoboronexport, citée par le journal.En février, la Russie a déjà livré au Mali 3.000 fusils d\'assaut kalachnikov, 300 mitrailleuses et des munitions pour un montant total de 12 millions de dollars, dans le cadre d\'un contrat conclu en septembre 2012, a précisé cette source. Il n\'est pas exclu que de nouveaux contrats sur la livraison d\'armes russes, en premier lieu des hélicoptères et des véhicules blindés, au Mali puissent être signés \"prochainement\", a-t-elle souligné. Le directeur de Rosoboronexport, Anatoli Issaïkine, avait indiqué début mars que l\'agence livrait au Mali des armes à feu \"en toute légalité\". Les autorités maliennes avaient alors fait part de leur intention d\'acheter d\'autres types de matériel militaire, selon la même source.Et la France ?Une opération militaire multinationale à laquelle participe la France est en cours depuis janvier au Mali, pays d\'Afrique de l\'Ouest en proie à une rébellion islamiste armée. Au début de cette opération, des avions cargo russes très gros porteurs Antonov-124 ont effectué au moins 20 vols pour acheminer des matériels militaires de l\'armée française au Mali, a indiqué à Vedomosti une source au sein du ministère russe de la Défense. En mai, les Antonov-124 pourraient reprendre leurs vols au Mali pour aider la France - qui a déployé dans ce pays un contingent de 4.000 hommes - à effectuer le retrait d\'une partie de ses troupes, selon la même source.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :