Alors que personne ne voulait entendre parler de son interve...

 |   |  82  mots
Alors que personne ne voulait entendre parler de son intervention, l'incapacité des Européens à agir a ouvert un boulevard au Fonds monétaire international (FMI), et à son directeur général, Dominique Strauss-Kahn. Si le Français a adopté un profil bas, il n'en reste pas moins que l'institution qu'il dirige apparaît désormais comme une pièce maîtresse du dispositif du sauvetage de l'économie grecque, apportant un tiers du plan de 110 milliards d'euros. R. Ju.Le sauveurDominique Strauss-Kah

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :