« Une phase délicate pour les classes moyennes chinoises »

 |   |  301  mots
STRONG>Wang BomingRédacteur en chef de la revue « Caijing »La Chine peut-elle poursuivre sur sa lancée économique actuelle ?Notre pays va être confronté au cours des cinq ou dix prochaines années à des courants contraires, comme le vieillissement de la population. Nous entrons dans une nouvelle phase, délicate pour l'avenir des classes moyennes. Celles-ci sont en train d'accéder à des revenus annuels supérieurs à 4.000 dollars par habitant. Si nous franchissons ce cap, nous parviendrons aux niveaux des Taïwanais ou des Coréens. Mais il va falloir faire beaucoup de transformations difficiles. Si nous n'y arrivons pas, nous risquons de répéter les mauvais exemples de l'Amérique latine.Comment faire pour maintenir un taux de croissance élevé ?Un taux de croissance acceptable de 7 ou 8 % paraît assuré. Regardez l'urbanisation de la Chine, qui frôle les 50 % de la population et représente un potentiel gigantesque de croissance. Sans parler des 4.000 milliards de dollars d'actifs dans les entreprises d'État, qui, si Pékin décidait de s'en séparer, aideraient à financer une protection sociale et à maintenir la croissance. À la différence de l'URSS quand elle s'est effondrée, la Chine est riche !Sur le plan politique, vous croyez à des changements ?Les réformes économiques entamées il y a trente ans sont quasiment achevées. Les trois prochaines décennies seront consacrées aux réformes sociales. Une partie d'entre elles toucheront l'organisation politique. Ces changements peuvent se faire au sein du parti, où les débats sont déjà nombreux. Dans tous les cas, la Chine ne peut pas produire de l'instabilité : ce serait mauvais pour le reste du monde. Avec 1,4 milliard d'habitants, la Chine ne peut fonctionner qu'avec des changements graduels. Propos recueillis par Éric Chol au World Economic Forum de Davos, le 26 janvier 2011

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :