Le CAC 40 consolide les 3.900 points

 |   |  374  mots
Après avoir attaqué l'année 2011 bille en tête, le marché parisien a repris son souffle mardi. Le CAC 40 a clôturé en hausse de 0,39 % à 3.916,03 points. Après un début de séance très hésitant, l'indice parisien s'est installé en territoire positif à la mi-journée avant de réduire quelque peu ses gains dans le sillage de prises de profits à Wall Street. La veille, il avait attaqué l'année sur une forte progression de 2,53 %, lui permettant de repasser la barre des 3.900 points. Si le marché parisien a marqué le pas mardi, les investisseurs ont néanmoins poursuivi leurs achats à bon compte. Notamment sur le secteur financier, principal soutien de la séance. Les opérateurs ont pu compter aussi sur une bonne statistique américaine. Les commandes à l'industrie en novembre aux États-Unis ont progressé de façon inattendue de 0,7 % sur un mois alors que les analystes attendaient un repli de 0,1 %. Par ailleurs, en Europe, le chef du gouvernement espagnol José Luis Rodriguez Zapatero s'est voulu rassurant sur l'état du déficit public de son pays, qui a largement préoccupé les marchés ces dernières semaines. D'après lui, le déficit public espagnol pour 2010 sera « un peu meilleur » que les 9,3 % du PIB que le gouvernement s'était engagé à atteindre. Il a assuré également que l'objectif de déficit de 6 % du PIB en 2011 sera tenu. Coté valeurs, le secteur financier a repris des couleurs après une année 2010 difficile. En tête du CAC 40, Société Généralecute; Générale a grimpé de 3,01 % à 43,10 euros, suivi de Crédit Agricolegricole (+ 2,2 % à 10,05 euros), Natixis (+ 2,05% à 3,68 euros), Axa (+ 1,91 % à 13,07 euros) et de BNP Paribas (+ 1,35 % à 50 euros). De son côté, Carrefour (+ 1,34 % à 32,48 euros) a été dopé par une recommandation à l'achat de Bank of America-Merrill Lynch. À l'inverse, ArcelorMittal a cédé 2,69 % à 28,20 euros. Le sidérurgiste a réaffirmé qu'il n'entendait pas relever son offre sur Baffinland malgré l'offre améliorée déposée par le concurrent Nunavut Iron Ore Acquisition. Hors CAC 40, Eutelsat a bondi de 5 % à 29,06 euros grâce au relèvement de recommandation d'Exane BNP Paribas. Enfin, Edenred (+ 4,05 % à 18,62 euros) a été plébiscité alors que la société de services a annoncé une première acquisition pour 5,5 millions d'euros. Blandine Hénault

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :