Barack Obama est officiellement candidat à sa réélection

 |  | 310 mots
Lecture 2 min.
« Game on » (les jeux sont ouverts). Dans un e-mail envoyé à ses militants, doublé d'une vidéo, le président américain Barack Obama a annoncé officiellement lundi sa candidature à l'élection présidentielle de novembre 2012. Il bénéficie de l'effet d'annonce, aucun candidat républicain n'étant encore officiellement en lice. Sa démarche est une formalité administrative qui va surtout lui permettre de mobiliser ses troupes dès maintenant pour récolter des fonds. La semaine dernière, lors d'un dîner dans un restaurant de Harlem, Barack Obama a levé 1,5 million de dollars. Lors de la campagne de 2008, le camp démocrate avait reçu 745 millions de dollars de dons, un montant record, contre 400 millions au camp républicain. Les commentateurs politiques et instituts de sondages estiment qu'il pourrait, cette fois, franchir la barre du milliard de dollars, sous la houlette de Jim Messina, son ex-chef de cabinet, qui pilotera sa campagne depuis Chicago.Pourtant, le président américain démarre sa course de fond dans un contexte tumultueux. Les prochains mois devaient être entièrement consacrés à la politique intérieure, en particulier à l'emploi et à l'économie. Or, si Barack Obama a su négocier au mieux les crises égyptienne et tunisienne, sa position en Libye est jugée « déroutante », avec une guerre qui ne dit pas son nom. Cette intervention « hasardeuse » surtout contrecarre son agenda national, alors que le pays peine à renouer avec une croissance économique solide et que les républicains critiquent chaque jour les dépenses « exorbitantes » liées à la réforme de la santé. Quant au chômage, sujet de préoccupation majeur des Américains, s'il devrait baisser à 8,3 % en 2012 contre 8,8 % aujourd'hui, cela reste insuffisant : aucun président n'a été réélu depuis la Seconde Guerre mondiale avec un taux de chômage supérieur à 7,5 %.Sixtine Léon-Dufour, à New York

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :