Le marché automobile américain en forte accélération

Les constructeurs auto ont annoncé de fortes ventes pour le mois de juin aux Etats-Unis. Les ventes de véhicules neufs y ont bondi de 22 % le mois dernier à 1,285 million de véhicules, d\'après le consultant Autodata. Sur les six premiers mois de l\'année, elles progressent de 14,8 %, à 7,3 millions. Sur le semestre, Chrysler signe la meilleure performance (+ 30 %, à 834.000 unités), suivi de Ford (+ 6,6 %, à 1,14 million) et GM (+ 4,3 %, à 1,315 million). Malgré leurs performances, les constructeurs de Detroit pris ensemble accroissent toutefois moins leurs ventes que les... asiatiques.Poussée des asiatiquesSur six mois Toyota progresse en effet de 28,7 %, à plus d\'un million d\'unités, Honda de 15,4 %, à 700.900, Nissan de 14,4 %, à 577.700. il est vrai que les firmes japonaises, surtout Toyota, reviennent de loin. L\'an dernier, elles ont pâti du séisme de mars au Japon, qui a interrompu ou fortement perturbé la production. Les marques coréennes Hyundai et Kia progressent pour leur part de 10,5 % et 17,8 % respectivement. Pris ensemble, le groupe Hyundai-Kia atteint les 644.300 ventes sur six mois outre-Atlantique. Les Européens ont aussi le vent en poupe, même si leurs volumes sont nettement  plus faibles. Volkswagen augmente ses ventes semestrielles de 35 %, à 208.700 exemplaires, Mercedes de 21 %, à 142.600.Ford \"F\" en tête des ventesMais, rien n\'y fait. Le Ford \"F\", le célèbre pick-up \"Full Size\" typiquement yankee, reste obstinément le numéro un du marché depuis plus de 30 ans. Sur six mois, sa hausse s’établit à 14 %, soit plus de 300.000 ventes. Il devance la berline nippone Toyota Camry (+ 46 %) et un autre pick-up, le Chevrolet Silverado de GM (+ 6,4 %). Sur les dix premières ventes aux Etats-Unis, six véhicules sont de marque japonaise (trois Honda, deux Toyota, une Nissan).Le marché auto américain est \"sur une tendance à 14,5 millions d\'unités pour l\'année\" (contre 12,7 millions l\'an dernier), expliquait récemment le vice-président des ventes et du marketing du groupe de Dearborn, Jim Farley lors d\'une rencontre à Paris avec quelques journalistes français. On est encore loin des 17 millions de 2005, mais aussi du creux de 2009 (10,3 millions).

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.