Un homme de peugeot À la tête de l'UIMM

 |   |  131  mots
Après avoir commencé sa carrière au ministère des Finances, Frédéric Saint-Geours, ancien élève de l'ENA, fait une incursion en politique après l'arrivée de la gauche au pouvoir en 1981, notamment au sein du cabinet d'Henri Emmanuelli au Budget. En 1986, lorsque la droite revient aux affaires, il quitte la sphère publique pour le privé. Il rejoint le groupe PSA Peugeot-Citroën, dont il deviendra en février 1998 le directeur général, avant de devenir conseiller du président. Il est aujourd'hui membre du directoire du groupe. En décembre 2007, il est élu à la présidence de l'UIMM en remplacement de Denis Gautier-Sauvagnac, impliqué dans une affaire de retraits suspects de fonds. Frédéric Saint-Geours est réélu à l'unanimité à cette fonction en mars 2009.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :