Mauvais plan sur le Bon Coin

 |   |  308  mots
Prenez un site en vue, Leboncoin.fr, qui affiche 5,8 milliards de pages vues soit la deuxième plus forte audience de l\'internet français en septembre, selon les chiffres OJD, avec une croissance à deux chiffres depuis plus d\'un an. Remplissez votre panier de tablettes numériques et autres produits informatiques. Incorporez un faux compte Paypal bricolé au Ghana, pour adresser aux vendeurs du site des reçus de paiement en bois. Concentrez les livraisons sur Brest. Filtrez les soupçons avec une personne qui se croit employée par une société britannique pour exporter des biens vers le Ghana. Laissez mariner jusqu\'à l\'arrivée des policiers de Brest. Voilà la recette de l\'escroquerie qui a touché \"des dizaines\" de personnes en France, et portant sur un montant total de 20.000 euros, selon Le Télégramme ce samedi.Une première plainte fin octobre, par une habitante de Saint-Raphaël (Var) qui n\'avait pas reçu le paiement dû, a conduit les inspecteurs sur la piste de cette vaste arnaque, qui semblait organisée à Brest, où les produits faussement payés étaient tous adressés par les différents vendeurs victimes. Mais à cette adresse de livraison, les enquêteurs ont trouvé... une victime de plus: une jeune femme, qui, contrat de travail en main, se croyait embauchée pour 1400 euros par une société britannique qui n\'a en fait jamais existé. Elle ne sera bien évidemment jamais payée pour les marchandises qu\'elle a, conformément aux termes de ce faux contrat de travail, fait parvenir au Ghana... où la piste des escrocs se perd, faute de coopération entre les polices française et ghanéenne. Tous les colis n\'ayant pas encore été envoyés, la plupart des vendeurs floués ont pu récupérer leurs biens.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :