Making of de « La Tribune » : les titres auxquels vous avez échappé cette semaine

Les manchettes de « La Tribune » ne font pas toutes jaser (jazzer ?) autant que celle du vendredi 5 mars. Pour ceux qui l'auraient manquée : « Bientôt un médiateur des sous-traitants : Le chômage monte, Sarkozy crée 1 job. » C'est peu de dire que le titre a fait mouche. Il a été repris dans de nombreuses revues de presse. Les commentateurs l'ont trouvé « mordant » pour certains, « ironique » pour d'autres. Des confrères nous ont interrogés : s'agissait-il d'une attaque partisane ? d'un changement de ligne éditoriale ? d'un coup de folie ? Rien de tout ça. Trois sujets forts d'actualité se présentaient à nous : La Grèce, avec l'émission réussie de 5 milliards d'euros ; le chômage à 10 % de la population active, au plus haut depuis 1999 ; et les états généraux de l'industrie avec les mesures annoncées par le président de la République. La Grèce a tenu la corde une bonne partie de la réunion : après tout, c'était une sorte de « happy end », les marchés financiers faisaient un triomphe à la dette grecque après une semaine dramatique (drachmatique) marquée par un plan de rigueur sans précédent. Les titres auxquels vous avez échappé : « Gros succès du Grécothon » ; « On se lève tous pour la dette grecque ».Et puis des voix se sont élevées pour dire que le sujet était trop technique, un peu éloigné des préoccupations du lecteur français, surtout en comparaison avec le chômage. Lequel d'entre nous a eu l'idée de lier les deux thèmes, chômage et industrie ? Qu'importe, le ver était dans le fruit. Car dès qu'on mettait côte à côte la situation de l'emploi et ce qui ressemblait bien à des incantations présidentielles sur la relance de l'industrie française, le contraste sautait aux yeux : la terrible réalité d'une part, une opération de communication politique de l'autre. Le « médiateur des sous-traitants », en particulier, s'annonçait comme un gadget bien peu crédible. C'est ainsi que la « conférence de une » a arrêté son choix sur la fameuse manchette. Et encore, vous avez échappé à pire : « Bal tragique à Pôle emploi : un job ».

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.