dérapage verbal d'un membre du directoire

 |  | 118 mots
Lecture 1 min.
L'affaire empoisonne la Bundesbank depuis une semaine. Dans une interview publiée par « La Lettre internationale », un des membres de son directoire, Theo Sarrazin, ancien ministre social-démocrate des Finances de Berlin, dénonçait durement le manque de dynamisme de la capitale fédérale. Et ajoutait qu'un « grand nombre de Turcs et d'Arabes n'y ont aucune autre fonction productive que le commerce de fruits et légumes ». Des propos dont la Bundesbank s'est désolidarisée, mais Axel Weber a reconnu hier que la réputation de l'institution a été « détériorée » et qu'elle doit être « réparée au plus vite ». Une invitation assez claire à la démission de Theo Sarrazin. R. G.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :