Gaz de schiste : les positions se figent autour du rapport Gallois

 |   |  307  mots
Un nouveau tour de piste, ce lundi, pour le dossier du gaz du schiste à l’occasion de la parution du rapport Gallois. Un tour pour rien, puisque chacun campe sur ses positions. Comme annoncé, Louis Gallois recommande de poursuivre les recherches sur les techniques d’exploitation des gaz de schiste. Il préconise à la France de « proposer avec l’Allemagne à ses partenaires européens un programme sur ce sujet ». Montebourg veut y \"réfléchir\"Avant même l’annonce prévue mardi par le premier ministre des suites que le gouvernement donnera à ce rapport, les services de Matignon ont fait savoir que cette proposition ne serait \"pas retenue\" et que la ligne du président François Hollande était \"inchangée ». Entre temps, chacun avait entonné son couplet désormais connu. Arnaud Montebourg avait déclaré un peu plus tôt lundi vouloir \"réfléchir\" à l\'exploitation de ce gaz, qui \"sera certainement sur la table\" même si l\'exécutif s\'oppose à la seule technique d\'extraction actuellement disponible, la fracturation hydraulique, jugée trop polluante.Une violation de l\'accord Verts - PSVincent Placé, sénateur Europe Ecologie Les Verts, a crié à la violation de l’accord entre les Verts et la PS. \"Si le Premier ministre reprend ces propositions du rapport Gallois, il y aura une large fracture dans la majorité avec les écologistes\", a insisté Jean-Vincent Placé.Pour l\'Ufip, le \"débat n\'est pas clos\"Quant au syndicat professionnel pétrolier, il estime que la question n’est pas close. \"Nous sommes déçus que le gouvernement referme la porte aussi rapidement\" à cette proposition, mais \"pour nous, cela prouve que le débat n\'est pas clos, et donc nous allons continuer à en parler\", a déclaré à l\'AFP Jean-Louis Schilansky, président de l\'organisation professionnelle Ufip. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :