Idena mène de front innovation et mondialisation

 |   |  297  mots
Améliorer le bien-être des volailles en élevage grâce à une alimentation qui préserve les litières ou réduire l'émission de méthane des vaches lors de la rumination fait partie des dernières innovations de compléments alimentaires mises au point par Idena. Depuis sa création en 1995, la PME nantaise s'est positionnée parmi les principaux acteurs mondiaux sur ce créneau qui consiste à fournir aux fabricants d'aliments pour les animaux d'élevage industriel (volaille, bovin et porc) des pré-mix et additifs permettant d'enrichir l'alimentation basique.Cap sur l'IndePrésent dans 25 pays avec trois filiales - en Ukraine, en Algérie et au Canada -, Idena accroît progressivement ses ventes à l'export qui représenteront 35 % du chiffre d'affaires cette année (attendu à 15 millions d'euros) contre 25 % en 2008 et 30 % en 2009 (14 millions d'euros avec 60 salariés). La production est répartie entre trois usines situées à Sautron (siège social) en Loire-Atlantique, en Algérie et en Ukraine. « L'objectif est d'atteindre 50 % en 2015 », prévient Renaud Domitile, président d'Idena depuis qu'il a repris l'entreprise au dirigeant-fondateur Georges Amiand en mai 2010. La transmission a été opérée via un LBO porté par une société holding détenue par Renaud Domitile (51 %) et des cadres de l'entreprise (49 %), et qui contrôle la majorité du capital d'Idena (60 %) aux côtés du capital investisseur IPO.Présent au tour de table dès 2007 à hauteur de 12 %, IPO a réinvesti dans l'affaire 900.000 euros en actions et obligations convertibles. « Cet apport nous permet d'investir simultanément dans la R&D (510.000 euros en 2010) et le développement à l'international (420.000 euros) sans devoir choisir entre l'un ou l'autre », souligne Renaud Domitile, qui vient de recruter un VIE (volontaire international en entreprise) afin de s'implanter en Inde. Fabienne Proux, à Nantes

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :