La Mutuelle Générale prépare son mariage avec Mornay et D&O

3 mn

L'annonce d'une négociation exclusive entre la Mutuelle Générale et le groupe paritaire de retraite et prévoyance Mornay « visant à construire un partenariat structurant » a créé la surprise par son ampleur : le nouvel ensemble pèserait environ 2,2 milliards d'euros en assurance de personnes avec un pôle institution de prévoyance et un pôle mutualiste. Il réunirait non seulement la Mutuelle Générale (950 millions d'euros de cotisations) et le groupe de prévoyance Mornay (720 millions d'euros), mais aussi le groupe D&O (200 millions environ en prévoyance et santé) auquel s'ajoute une institution de prévoyance qui lui est proche, Apgis (330 millions). Car Mornay et D&O sont engagés, depuis plusieurs mois, dans des travaux de rapprochement. La Mutuelle Générale a, d'ores et déjà, été invitée à participer aux groupes de travail existants. Selon nos informations, le projet porte sur la constitution d'un véritable groupe avec des comptes combinés et une association sommitale (organe de direction) unique. Il devrait être finalisé en septembre pour une entrée en vigueur début 2011. Le fait que ce soit le groupe Mornay, et lui seul, qui ait signé l'accord de négociation avec la Mutuelle Générale semble renforcer sa position vis-à-vis de D&O avec lequel il peinait à progresser sur certains sujets. Pour la Mutuelle Générale, « l'ouverture de négociations avec le groupe Mornay est en parfaite cohérence avec notre stratégie », explique le président, Patrick Sagon, rappelant que le plan stratégique défini en 2008 prévoyait « que la Mutuelle Générale devait devenir une mutuelle interprofessionnelle de premier plan à l'horizon 2012 et aussi qu'elle devait intégrer un groupe d'assurance de personnes ». La mutuelle santé qui réalise un quart de son activité en assurance collective et trois quarts en contrats individuels voit dans cette opération la possibilité d'accélérer son développement. outil industriel moins coûteux Philippe Perez, directeur assurance et protection sociale du cabinet Alturia Consulting, souligne que la perspective de « mutualiser des moyens permettra aux trois partenaires de disposer d'un outil industriel moins coûteux, sachant qu'ils sont complémentaires sur les branches professionnelles. Or les accords de branches vont se multiplier en assurance sant頻. Mornay est présent notamment dans la pharmacie et l'hôtellerie, D&O dans le transport, et la Mutuelle Générale auprès de la Poste et de France Télécome;lécom. Les partenariats préexistants ne sont pas remis en question, selon Patrick Sagon, citant la coentreprise en assurance santé de la Mutuelle Générale avec la Banque Postale qui doit être créée en 2010 pour un début d'activité au second semestre 2011 ; et le nouveau produit santé en coassurance avec la GMF qui sortira ce printemps. Certains s'interrogent cependant sur l'avenir, dans ce nouveau contexte, du partenariat avec le groupe paritaire Novalis Taitbout qui coassure la couverture santé et prévoyance des salariés de France Télécome;lécom avec la Mutuelle Générale. Séverine SollierPatrick Sagon, est administrateur de la Mutuelle Générale depuis 1997. Il a successivement exercé les mandats de vice-président (1999-2001) et de trésorier général (2001-2007).Il est également membre du conseil d'administration de la Fédération nationale de la Mutualité Française (FNMF) depuis 2006.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.