Panneaux solaires : Pékin risposte contre les barrières douanières de l'UE

 |   |  446  mots
Peut-être un compromis sur le sujet des panneaux solaires ? La Chine et la Commission européenne s\'opposent depuis plusieurs semaines pour trouver un moyen de protéger la production européenne de panneaux photovoltaïques malgré la concurrence asiatique. Ce conflit est une menace pour les quelque 21 milliards d\'euros de panneaux solaires et cellules photovoltaïques exportés vers l\' Europe par des sociétés chinoises comme Trina Solar , Yingli Green Energy ou Suntech Power. Ce 5 juillet, les autorités chinoises ont proposé de plafonner le volume de leurs exportations annuelles de panneaux vers l\'Union européenne (UE) et de fixer un prix de vente minimal, selon le journal Shanghai Securities News.\"Nous pensons qu\'il y a de grandes chances pour que nous arrivions à désamorcer le conflit\", a déclaré Sun Guangbin, secrétaire général du département solaire de la Chambre pour l\'importation et l\'exportation de machines et produits électroniques, une association de l\'industrie et du gouvernement autorisée à représenter les entreprises chinoises du secteur.Prix minimal contre annulation des taxes protectionnistesLe média cite un membre de la Commission nationale du développement et de la réforme, et indique que les exportations de modules photovoltaïques vers l\'Europe seraient limitées à 10 gigawatts (GW) à un prix minimal de 0,5 euro/watt. En échange, l\'UE réduirait ou annulerait les taxes douanières imposées sur les panneaux solaires made in China.L\'objectif pour la Commission européenne, s\'est de mettre un terme à la vente à perte à laquelle ont tendance à procéder des fabricants chinois, créant une concurrence déloyale pour les entreprises européennes. Elle a déjà pris la décision début juin de taxer provisoirement les panneaux solaires chinois. Les droits de douane à l\'importation seront fixés à 11,8% du 6 juin au 6 août, puis pourraient passer à 47,6% en moyenne pendant quatre mois. Et ce, malgré l\'opposition de l\'Allemagne qui avait refusé de telles sanctions.La moitié des exportations chinoises vendues en UELe conflit s\'inscrit dans un cadre plus large : la Chine et l\'UE s\'opposent sur d\'autres domaines de concurrence commerciale. La Chine a notamment ouvert une enquête sur de possibles subventions européennes aux exportations de vin, en réponse à l\'action protectionniste de l\'Union européenne.Les pays de l\'UE représentent la moitié environ des exportations chinoises dans le domaine du solaire. Ils importent chaque année pour 21 milliards d\'euros de panneaux et de cellules photovoltaïques produits en Chine, notamment par les firmes Trina Solar, Yingli Green Energy et Suntech Power Holdings. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :