ING vend sa banque privée suisse à Julius Baer

gestion de fortuneLa direction de Julius Baer l'avait annoncé le mois dernier : elle saisira les opportunités d'acquisition nées de la crise. Hier, le gestionnaire de fortune helvétique a franchi une première étape en annonçant l'acquisition des activités suisses du néerlandais ING Private Banking pour 520 millions de francs suisses (343 millions d'euros). ING avait fait part, en avril, de son intention de se séparer de 6 à 8 milliards d'euros d'actifs non stratégiques.L'absorption de la filiale suisse d'ING par Julius Baer permettra à ce dernier de gonfler sa masse d'actifs sous gestion de 15 milliards de francs suisses, à 160 milliards, et de doubler sa présence à Genève. Les 310 collaborateurs d'ING seront intégrés à Julius Baer, ce qui devrait permettre de créer des synergies estimées à 35 millions de francs par an, d'après l'acheteur. Pour Raymond J. Baer, le président de la banque, « les deux entités [sont] culturellement compatibles ».Pour sa part, ING Private Banking n'a toujours pas trouvé preneur pour ses activités asiatiques. Julius Baer s'est retiré de la course le mois dernier, laissant HSBC et le singapourien DBS Group seuls sur les rangs. A. M.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.