Les sept priorités de l'« emprunt national »Coprésidée par ...

 |   |  204  mots
Les sept priorités de l'« emprunt national »Coprésidée par Alain Juppé et Michel Rocard, la commission sur le grand emprunt suggère sept axes d'investissement, que Nicolas Sarkozy devrait avaliser pour l'essentiel. Le premier serait l'enseignement supérieur, la recherche et l'innovation, dotés de 16 milliards d'euros sur les 35 milliards d'euros de dépenses publiques préconisées. De quoi satisfaire Valérie Pécresse, en charge des universités, lesquelles recevraient directement 10 milliards, sous forme de dotations. La ministre estime d'ailleurs avoir la haute main sur des sommes plus importantes, les évaluant à 25 milliards d'euros. Car elle ajoute à son portefeuille une deuxième priorité : le développement des sciences du vivant (2 milliards), et le volet recherche, englobé par d'autres axes d'investissement. Les cinq autres axes suggérés par la commission sont, selon leur intitulé officiel : l'émergence de la ville de demain (4,5 milliards), avec des dépenses consacrées au développement de villes durables ; l'investissement dans la société numérique (4 milliards, investis notamment dans le très haut débit) ;le développement des énergies « décarbonées » (3,5 milliards) ; la mobilité du futur (3 milliards, notamment pour le véhicule électrique) et enfin le soutien aux PME innovantes (2 milliards).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :