La banque centrale chinoise relève ses taux

La banque centrale chinoise aura attendu le dernier jour des festivités du nouvel an pour relever ses taux d'un quart de point. Celui des emprunts à un an, qui fait office de référence, et celui de la rémunération des dépôts à un an sont tous deux relevés à respectivement 6,06 % et 3 %. Dans un contexte d'envol de l'inflation qui a atteint 5,1 % sur un an en novembre et 4,6 % en décembre, inflation alimentée notamment par la hausse des prix des produits alimentaires, la banque centrale avait déjà relevé deux fois ses taux au quatrième trimestre de 2010. Certains analystes estiment que l'inflation pourrait même atteindre 6 % cette année. En outre, pour limiter l'accès au crédit, en particulier dans l'immobilier, de nature à stimuler encore plus la hausse des prix, la Banque centrale avait, à plusieurs reprises, imposé une augmentation des réserves obligatoires des banques ces derniers mois. Divergences Le coût de la vie est devenu en effet le principal sujet de préoccupation du gouvernement chinois, qui y voit la menace de troubles sociaux, d'autant que la bulle formée sur le marché de l'immobilier pourrait éclater. « Face à la nécessité de combattre l'inflation élevée, les Chinois se devaient d'agir mais il y a des divergences au sein du pouvoir sur la stratégie à suivre en matière de politique monétaire », explique Atif Latif, directeur du trading chez Guardian Stockbrokers. De fait, cette envolée des prix remet en cause l'action de Pékin qui prévalait jusqu'ici. « La Chine a adopté comme modèle de développement le maintien d'un taux de change déprécié par rapport au dollar. Les Américains dénoncent depuis longtemps la sous-évaluation du renminbi, même s'ils respectent en réalité un pacte implicite avec la Chine : en contrepartie du financement de leur déficit, ils assurent un débouché aux exportations asiatiques et du travail aux Chinois », rappelle Jacques Tebeka, analyste à La Compagnie Financière Edmond de Rothschild. Cette remise en cause pourrait rebattre les cartes, notamment avec une prochaine appréciation du yuan face au dollar. Robert Jule

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.