PSA essaye de compenser le plongeon de ses ventes en Europe par le boom en Chine

PSA essaye de compenser son plongeon en Europe par le boom en Chine ou en Amérique latine. Les ventes du groupe auto français ont globalement chuté de 1,1% au premier semestre (hors véhicules en pièces détachées) à 1,46 million d\'unités. Si l\'on compte les ventes totales (y compris les composants pour l\'assemblage en Iran, stoppé l\'an dernier), la chute est plus sévère (-10%). Le problème, c\'est que, en Europe, c\'est la dégringolade. Or, le Vieux continent absorbe encore 58,5% des ventes totales du groupe. Les volumes européens de PSA Peugeot Citroën se sont établis à 855.000 véhicules sur six mois, en recul de 13%. Peugeot fléchit de 12,4% sur le Vieux continent et Citroën de 13,2%. PSA met en avant la baisse globale du marché (-7 % en Europe). Mais la décroissance de PSA est malheureusement plus structurelle en Europe.  PSA détient 11,2% du marché de l\'Union européenne (sur cinq mois 2013, voitures particulières seules), contre 12,9% en 2007, 15% en 2002, selon les statistiques de l\'ACEA (Association des constructeurs européens). Le constructeur est notamment concurrencé par Volkswagen et le coréen Hyundai-Kia, mais aussi les spécialistes germaniques du haut de gamme... qui font des voitures de petite taille ou compacte. Certes, PSA se vante du succès de la 208 et de l\'excellent niveau de commandes du \"Crossover\" 2008,  \" largement au-dessus des objectifs\" avec plus de 29.000 depuis son lancement mi-mai. Pour répondre à cette forte demande, la cadence de production du 2008 va même augmenter sur le site de Mulhouse, avec le montage d\'une nouvelle équipe. Mais, c\'est insuffisant.Les ventes hors d\'Europe compensent en partie la chute sur le Vieux continent. En Chine, PSA progresse deux fois plus vite que le marché, avec 278.000 unités sur le semestre( +33%) grâce notamment aux lancements du Peugeot 3008 (plus de 25.000 facturations en six mois)  et de la Citroën C4L  (20.000). PSA vient d\'inaugurer sa troisième usine locale, le site de Wuhan III, en attendant d\'ouvrir une quatrième à Shenzhen, à la rentrée, dédiée à la gamme DS. Après un long marasme, PSA décolle enfin en Chine.PSA cartonne aussi en Amérique latine où il affiche une augmentation des ventes plus de deux fois supérieure, là aussi, à celle du marché, à 146.000 unités vendues (+ 20 %), grâce notamment à la 208, désormais fabriquée au Brésil. Le groupe progresse aussi en Algérie (+66 % à 58 400 unités) ou en Turquie  (+20% à 30.100 véhicules). Les ventes chutent en revanche en Russie. Le problème, c\'est que les ventes hors d\'Europe sont encore faibles...  La part de  marché en Chine demeure marginale (près de 4%), tout comme celle au Brésil ou en Russie.En Europe, PSA compte sur de nouveaux modèles à la rentrée. La nouvelle Peugeot 308 sera commercialisée à la rentrée, ainsi que le nouveau Citroën C4 Picasso en version sept places (le cinq places vient d\'être lancé). Le second semestre verra également le lancement de la version turbo du mini-moteur à essence trois cylindres d\'entrée de gamme, éjà produit à 200.000 unités dans l\'usine de Trémery. Sera-ce suffisant? Pas sûr du tout. La chute de pénétration de PSA est d\'autant plus inquiétante en Europe que la firme a annoncé qu\'elle visait le retour à une trésorerie équilibrée fin 2014... à la condition de maintenir sa part de marché!Le groupe a vu son résultat opérationnel courant plonger dans le rouge de 576 millions l\'an passé. Dans la seule division automobile, PSA affiche un déficit opérationnel de 1,5 milliard, soit une marge négative de 3,9%. Tout cela dû essentiellement à l\'Europe. Et Philippe Varin, président du directoire du constructeur, a indiqué lui-même que le groupe consommerait encore 1,5 milliard d\'euros sur l\'ensemble de l\'année 2013. Le groupe doit trouver de l\'argent frais pour l\'an prochain. D\'où ses négociations avec son allié GM , qui possède 7% de son capital, et le groupe chinois Dongfeng (son partenaire en Chine), pour qu\'ils investissent dans la firme tricolore.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.