Renault dévoile son nouvel Espace : il était temps

 |   |  956  mots
Ce sera l\'une des nouveautés majeures du prochain salon de  l\'auto de Francfort. Renault dévoilera enfin, mardi 10 septembre à 13 heures 30, son Espace V, sous forme d\'un concept \"très proche du modèle de série\". Fabriqué à Douai (Nord), ce véhicule sera ensuite présenté dans sa version définitive au Mondial de Paris dans un an et commercialisé a priori au dernier trimestre de 2014. Pour le trentième anniversaire de l\'Espace! Il était temps.L\'actuelle mouture, qui date de 2002, est en effet complètement dépassée. Il s\'en est assemblé seulement 12.930 en 2012, le plus mauvais millésime de l\'histoire du monospace si l\'on excepte l\'année de lancement en 1984, le malus écologique lui apportant le coup de grâce. Les pannes à répétition durant les premières années de production, l\'évolution des goûts de la clientèle vers des véhicules type « SUV », la stagnation technique et esthétique du modèle que Renault aura laissé vieillir faute de moyens et d\'idées précises pour le remplacer ont fait progressivement tomber le célèbre véhicule dans l\'oubli. 1,2 million au cumulAprès presque 1,2 million d\'Espace depuis les débuts, bien  des atermoiements et projets avortés, c\'est Carlos Tavares, l\'ex-directeur général délégué de Renault limogé fin août, qui a finalement décidé de donner enfin un successeur à ce monospace mythique, lequel fit tant pour l\'image du constructeur au losange. Le nouveau modèle, développé sur une toute nouvelle plate-forme modulaire de l\'Alliance Renault-Nissan (« CMF »),  constituera d\'ailleurs le premier jalon d\'une relance du haut de gamme Renault. La remplaçante de la familiale Laguna III, qui sera également industrialisée à Douai, suivra en 2015. Cerise sur le gâteau: l\'Espace V devrait inaugurer le label de luxe complètement revisité de la firme, « Initiale Paris ».Démarrage du projet en 1983Le premier Espace remonte à... juin 1983, lorsque Matra et Renault signent un accord de coopération, prévoyant « l\'étude et la fabrication par Matra, à partir d\'organes mécaniques Renault, de véhicules commercialisés par le réseau européen de Renault ». Six mois plus tard, sortent des chaînes solognotes de Matra les premiers modèles de pré-série. La production de série débute, elle, en mars 1984, pour une commercialisation en juillet.D\'emblée, l\'Espace séduit par sa cabine avancée, sa position de conduite haute, son plancher plat, son habitabilité et sa modularité records dans un gabarit inférieur à celui d\'un Scénic aujourd\'hui. On dit de lui qu\'il ressemble au nouveau TGV. Un véhicule polyvalent à la carrosserie en polyester stratifié et fibre de verre, dont l\'architecture monospace va créer un tout nouveau segment prometteur en Europe. Même si Chysler et les japonais Nissan ou Mitsubishi ont déjà défriché le terrain.Ventes poussives au lancementSi tout le monde en parle, les clients ne se précipitent pas immédiatement...A peine neuf exemplaires seront vendus en juillet 1984 avec une production de 5.900 sur l\'année. Car cette voiture coûte le même prix que la R25. Et, aussi génial soit-il, l\'Espace affiche une mauvaise qualité de fabrication. Peintures et plastiques se défraîchiront notamment très vite.Mais, après un départ lent,  l\'Espace finira par conquérir les familles et s\'imposera même progressivement comme le haut de gamme de Renault, au fur à mesure du déclin des berlines (Safrane puis Vel Satis). L\'Espace, conçu et produit par Matra, contribuera même largement à imposer l\'image innovante de Renault dans les années 80 et 90. Ce sera l\'exemple type de la « voiture à vivre », illustrant à merveille le slogan de la firme tricolore dans ces années-là.Record pour l\'Espace IIILa production de cette première génération atteindra les 191.700 unités au total. La deuxième génération, aux formes nettement plus arrondies, et commercialisée à partir de 1991, fera mieux avec 316.500 exemplaires jusqu\'en 1997. La troisième mouture, encore plus aboutie, est présentée en octobre 1996, quelques semaines après que le cap des 500.000 exemplaires a été franchi. Volumes totaux: de l\'Espace III : 365.200.En 2002, viendra le grand chambardement. Jaloux des marges de Matra, Renault décide en effet de produire et de fabriquer l\'Espace IV chez lui, à Sandouville (Seine-Maritime), sur une plate-forme commune avec la Laguna II et la Vel Satis, avec une carrosserie en tôle. Il s\'en est produit 365.200 unités entre 2002 et 2012, soit autant que d\'Espace III... mais en deux fois plus de temps ! Deux nouveautés majeures2014 s\'annonce décidément comme une super année en termes de nouveautés pour Renault. La firme au losange va en effet également lancer l\'an prochain sa citadine Twingo III, révolutionnaire avec son moteur arrière, fruit d\'une coopération avec Smart (Mercedes). La Twingo III et la Smart à quatre places seront construites sur les mêmes chaînes dans l\'usine Renault  de Novo Mesto, en Slovénie. Lancement prévu au second semestre 2014.Avec ces deux nouveautés, la marque Renault va-t-elle enfin remonter la pente en Europe et enrayer son déclin ?  Sur l\'ensemble des sept premiers mois de l\'année, les immatriculations de voitures neuves du groupe Renault ont encore fléchi de 3% en Europe (selon des chiffres officieux),  avec un recul marqué de 9% pour la marque Renault elle-même mais…un bond en avant de 18,5% pour Dacia, la filiale roumaine à bas coûts !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :