Timide reprise pour l'immobilier d'entreprise

Après avoir touché le fond, l'immobilier d'entreprise connaît « une reprise lente et progressive », selon BNP Paribas Real Estate. L'environnement économique reste de fait peu porteur en raison de la faiblesse de la croissance, de la reprise de l'inflation, du niveau toujours élevé du chômage et de la timidité des créations d'emploi en Ile-de-France, qui ne devraient pas dépasser 25.000 sur 2010-2011 alors que 80.000 postes ont été détruits dans la région en 2009.Les volumes investis en Ile-de-France devraient tout juste atteindre 10 milliards en 2010 contre 8,5 milliards en 2009 et ne devraient pas dépasser 11 à 12 milliards en 2011. Frileux, les investisseurs recherchent « tous la même chose » en privilégiant « les opérations sécurisées avec des emplacements incontestables ». Alors que le taux de vacance (7,9 %) atteint un niveau élevé dans le parc de bureaux francilien, les investisseurs ont aussi jeté plus que par le passé leur dévolu sur les commerces, qui conjuguent faible vacance, bonne tenue des valeurs locatives et stabilité des enseignes.Côté marché locatif, 1,43 million de mètres carrés ont été placés en Ile-de-France sur les huit premiers mois de l'année, soit une progression de 28 %. Mais, sur 2010, le volume global de mètres carrés placés dans la région capitale ne devrait pas dépasser 2 millions, contre 2,4 millions en 2008 : les entreprises continuent à libérer plus de mètres carrés qu'elles n'en consomment. correction des loyersSi la correction est achevée pour les loyers faciaux des bureaux neufs (qui s'étagent de 273 euros/m2 dans la boucle nord de Paris à 830 euros/m2 au coeur de la capitale), elle devrait se poursuivre pour les loyers faciaux moyens des immeubles de seconde main (qui s'étagent de 202 euros/m2 dans la boucle nord à 515 euros/m2 au coeur de Paris) pour atteindre au total 10 % à 15 % sur 2009-2010. Sophie Sanchez

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.