Affaire Cahuzac : qui demande vraiment la démission du ministre du Budget ?

 |  | 481 mots
Lecture 2 min.
L\'affaire Cahuzac choque dans l\'opinion. Et pourtant, dans la classe politique, le discours se fait très mesuré. Revue des prises de position des leaders politiques d\'opposition.Mélenchon attaque l\'homme, mais ne s\'avance pas sur les accusationsInterrogé à l\'antenne de BFMTV-RMC, le co-président du Parti de Gauche a estimé que Jérôme cahuzac pouvait rester ministre. S\'il l\'a jugé \"arrogant\" et \"insolent\", l\'eurodéputé n\'en a pas moins souligné que \"c\'est la justice, dans les pays civilisés, qui tranche des conflits de cette nature, car il y va de l\'honneur d\'un média ou de l\'honneur d\'un homme\". Car selon lui, \"il ne faut pas se fier aux apparences\".Jean-François Copé appelle au respect de la présomption d\'innocenceLe président de l\'UMP, interrogé mercredi au sujet de l\'affaire, a lui aussi souligné la nécessité de \"respecter la présomption d\'innocence\". \"Surtout lorsqu\'il ne s\'agit que d\'allégations d\'une certaine presse\", a-t-il précisé. Cette même presse, en l\'occurence Mediapart, qui était à l\'origine de l\'affaire Woerth-Bettencourt.Mais à l\'UMP, les avis divergent. Georges Fenech, magistrat de formation et aujourd\'hui député, s\'est étonné du maintient au gouvernement de Jérôme Cahuzac. \"Le ministre en charge du Budget, ayant autorité sur l\'administration fiscale, se trouve de fait dans une situation de conflit d\'intérêt qui ne pourra que générer des suspicions quant à l\'entière liberté d\'action d\'une administration placée sous ses ordres et qui pourrait être amenée à répondre aux enquêteurs\", a argumenté l\'ancien juge d\'instruction. \"La totale transparence et indépendance de la justice commande à l\'évidence que Jérôme Cahuzac se mette provisoirement en retrait des ses fonctions ministérielles\".Pour Marine Le Pen, ministre oui, mais pas du BudgetMarine Le Pen a adopté quant à elle un propos nuancé. Elle dénonce pour sa part un conflit d\'intérêt dans l\'enquête. \"Le fait que Jérôme Cahuzac soit ministre du Budget pose un vrai problème d\'institutions puisque par définition, l\'enquête va avoir lieu auprès de ses propres services, qu\'il dirige\" a-t-elle commenté. Elle a toutefois considéré qu\'il pouvait rester ministre et a rappelé qu\'il y avait tout de même présomption d\'innocence. Selon elle, \"Il peut rester ministre, mais pas ministre du Budget\"Une enquête préliminaire pour blanchiment de fraude fiscale a été ouverte mardi par le parquet de Paris afin de vérifier si Jérôme Cahuzac a détenu un compte en Suisse, le ministre délégué au Budget assurant accueillir \"avec satisfaction\" ce développement judiciaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :