Teamcast cherche à se lancer dans des acquisitions

Forte de ses compétences reconnues en matière de diffusion numérique, Teamcast s'est diversifiée sur de nouveaux marchés. « Nous avons séparé nos activités en deux divisions, explique Jean-Luc Pavy, son PDG. D'un côté, Teamcast Technologies, pour la partie télé, de l'autre Teamcast Solutions pour tout ce qui touche aux tests et mesures, au videolink, à la sécurité, au secteur militaire, etc. »Créée à Rennes en 2004, Teamcast fabrique et commercialise des produits - notamment des modulateurs et démodulateurs - destinés principalement à la diffusion de la TNT et de la télévision sur mobiles. En 2009, l'entreprise a racheté la société Ditocom pour se développer dans le satellitaire. Tout en décidant de passer la vitesse supérieure. Politique de recrutement« Nos compétences technologiques nous permettent d'attaquer les marchés qui s'intéressent aussi à des solutions performantes, robustes et sûres pour leurs domaines dédiés », assure le PDG. C'est ainsi que Teamcast, près de 70 salariés aujourd'hui, compte poursuivre sa politique de recrutement « à raison d'une dizaine de personnes en 2011 ». Mais pour activer sa croissance et sa pénétration sur les marchés ciblés, la société mise sur des acquisitions. « L'idée est surtout de nous faciliter l'accès à ces nouveaux secteurs », argumente Jean-Luc Pavy.Si Teamcast compte déjà Innovacom, fonds de capital-risque, dans son capital, elle espère attirer d'autres investisseurs. « Jusqu'ici, nous nous sommes beaucoup développés sur fonds propres, soutenus par Oséo et nos partenaires banquiers, précise le dirigeant. Là, nous aurons besoin de nouveaux investisseurs pour nous accompagner dans notre développement. Car, si la croissance externe n'est pas une fin en soi, c'est un bon moyen de l'accélérer. »À moyen terme, Teamcast espère réaliser 40 % de ses ventes dans de nouveaux secteurs, contre 10 % en 2010. Tout en poursuivant son développement sur son marché historique (voir encadré). Dès 2009, Teamcast a concrétisé cette politique de diversification en signant des contrats avec des clients importants tels que EADS ou Thales. « Notre objectif est de doubler, d'ici à 2014, notre chiffre d'affaires en atteignant 20 millions d'euros de ventes. »

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.