La gym française en quête de partenaires

 |   |  283  mots
Qui a dit que la gymnastique artistique n'était intéressante qu'en période olympique ? Dimanche, à l'occasion des finales par agrès des Internationaux de France, Bercy accueillera onze mille spectateurs. « J'espère une reconnaissance des acteurs de la gymnastique, explique Jacques Rey, le président de la Fédération française de gymnastique. Notre sport plaît au public, c'est simplement dommage que les chaînes de télévision publiques l'en prive. »Cette année, pour la première fois, France Télévisions ne retransmettra pas l'évènement. Ma Chaîne Sport, du groupe Numéricable, diffusera la compétition dimanche dans son intégralité. « La Fédération a eu un partenariat équilibré pendant une quinzaine d'années avec France Télévisions, mais ils ont une autre stratégie, une autre politique, et nous respectons cela. Nous tentons donc de faire venir les gens avec de la publicité et de la communication de proximité, auprès de nos 1600 clubs » ajoute Jacques Rey. Nouveau partenariat avec AllianzUne couverture médiatique limitée, et un sport sans partenaire majeur. Pendant quinze ans, France Télécome;lécom a soutenu la gymnastique, mais depuis 2005 et la fin du mécénat, la Fédération est livrée à elle-même. « Nous avons augmenté la part de nos recettes propres, et nous avons lié de nouveaux partenariats, avec Allianz notamment. »Une stratégie d'autofinancement et une communication de proximité pour palier le manque de partenaires commerciaux, c'est la nouvelle politique de la Fédération. Mais son président Jacques Rey reste confiant et sait que les résultats sportifs de l'équipe de France compteront désormais double.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :